Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La navette autonome qui roulait en crabe

La navette autonome qui roulait en crabe

A l'occasion de la Conférence internationale des villes Michelin, Polytech, le centre de recherche de Clermont-Ferrand, a ouvert ses portes pour une démonstration de ses avancées.

 

Soudain un cône se présente au milieu de la chaussée. La navette s'arrête, analyse la situation et prend la décision de le contourner. Telle a été la démonstration réalisée par les ingénieurs du laboratoire Pavin, au Centre Polytech de Clermont-Ferrand, à l'occasion de la tenue de la première Conférence internationale des villes Michelin (du 29 novembre au 1er décembre).

 

Le laboratoire Pavin a vu naître la plateforme qui a servi de base à la navette autonome EZ-10 de Ligier. Et, sur cette même base, l'équipe dirigée par François Marmoitton s'est appliquée à développer un logiciel de "contournement d'obstacle en milieu contraint", nous explique l'ingénieur en chef. "Nous appelons cela de la robotique mobile, explique-t-il. On peut imaginer une application à des véhicules évoluant sur une aire industrielle, sur un site fermé ou sur une route urbaine."

 

Lors des essais, la navette est parvenue à éviter un obstacle en roulant à 32km/h. Pour le moment, ceux-ci sont statiques ou imposés par la configuration tortueuse de la route à suivre. Si une ligne blanche sépare les deux sens de circulation ? La navette la prend en considération et attend une autorisation humaine. "Nous n'avons pas encore développé de stratégie d'évitement ou de marche arrière en cas d'objet mobile, tempère François Marmoitton. Pour la simple raison que nous préférons apprendre à maîtriser le contournement d'objet statique avant de passer à cette prochaine étape."

 

Cette nouvelle compétence constitue une avancée pour le véhicule autonome. Outre les évolutions du logiciel, l'EZ-10 a reçu à cette occasion des trains directionnels à l'arrière. A son bord, on ressent qu'elle peut ainsi se déplacer "en crabe". Une agilité indispensable à l'évitement. Une technologie dont Ligier, le constructeur du véhicule, et par voie de fait EasyMile, la société de commercialisation, vont certainement profiter dans les mois à venir.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen tient le cap

Hormis les accidents d'avril et de septembre, le marché VP de l'UE n'a affiché que des progressions. Cela se confirme en novembre avec une croissance de 5,9%. Au cumul depuis janvier, les ventes sont

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page