S'abonner

Les flottes misent sur la baisse d’émissions de CO2

Publié le 11 avril 2008

Par Sarah Motro
3 min de lecture
La Poste, Arval, Bouygues Construction… depuis la réforme de la TVTS de plus en plus de flottes réduisent leurs émissions de CO2. L'intérêt pour les nouvelles énergies et les nouveaux carburants commence discrètement à se manifester.La salle...

...était comble lors de la conférence sur les nouvelles énergies organisée par l'Observatoire du Véhicule d'Entreprise. Autant de chefs d'entreprises prêts à venir écouter un laïus de plusieurs heures sur les nouveaux carburants. Les entreprises étant depuis la loi de finances 2006 soumises à la réforme de la TVTS (Taxe sur les véhicules de tourisme et de société) elles sont de plus en plus nombreuses à adopter diverses solutions pour réduire leur émission de CO2. La Poste va s'équiper de 500 véhicules électriques pour la livraison du courrier : MicroVett/Newton partenaire de Fiat Professional et Venturi automobile allié à PSA sont les deux derniers candidats en lice pour remporter l'appel d'offres. Le loueur longue durée Arval a lui déjà franchi le pas : sur son parc en location de plus de 200 000 véhicules, une centaine roule au gaz de pétrole liquéfié et plus de 260 sont des véhicules hybrides. Le parc du loueur compte également quelque 180 véhicules électriques. Des chiffres qui pourraient s'amplifier dans les prochains mois chez Arval. De leur côté, les nouveaux carburants actuellement disponibles comme le bioéthanol ne sont pas encore très prisés par les responsables de flottes comme le confirme Renaud Sornin de GIE Bouygues Construction Achats : "Nous attendons plutôt les biocarburants de seconde génération. Pour le moment, nous réduisons nos émissions de CO2 de 20 % en nous mettant au HDI et en utilisant les pneus Energy Saver de Michelin. Nous incitons aussi nos employés à réduire l'utilisation de leur voiture par un système de récompenses." Quant à l'hybride, le responsable de Bouygues Construction reste frileux : "Nous allons référencer la Prius de Toyota, nous nous devons de l'avoir pour une question d'image même si nous n'y croyons pas vraiment". Chez GlaxoSmithKline, leader du traitement de l'asthme, les véhicules hybrides n'ont pas n'ont plus la cote : "ça ne nous intéresse pas du tout parce qu'ils ont très peu de valeur résiduelle", lâche François-Marie Chambon, son représentant. La société a choisi de favoriser les véhicules émettant 140 g de CO2 par km : "ça a été difficile de les intégrer dans la flotte nos itinérants avaient l'impression de ne pas avancer pourtant aujourd'hui la plupart sont satisfaits et nous incitent à continuer dans cette voie". Quant aux nouveaux carburants ? "Aujourd'hui notre flotte circule sur tout l'Hexagone et il y a très peu de pompes, si l'offre était beaucoup plus importante nous pourrions envisager cette option", conclut François-Marie Chambon. A bon entendeur…

Photo : Bouygues Construction va référencer la Prius de Toyota incontournable en terme d'images pour la réduction d'émissions de CO2.

Laisser un commentaire

cross-circle