S'abonner

Les bons chiffres d’Arval en 2020

Publié le 11 mars 2021

Par Damien Chalon
3 min de lecture
La filiale de location longue durée de BNP Paribas a communiqué ses résultats pour 2020. La plupart des indicateurs financiers sont orientés à la hausse, signe de la bonne dynamique d’Arval. L'année 2021 s’annonce encore meilleure.
Arval a réalisé un chiffre d'affaires de 10,7 milliards d'euros en 2020.
Arval a réalisé un chiffre d'affaires de 10,7 milliards d'euros en 2020.

 

La location longue durée s'est bien adaptée à la crise sanitaire et devrait sortir plus forte de 2021, selon la filiale de location de véhicules de BNP Paribas, Arval, qui a présenté mercredi ses résultats 2020. "Arval a continué à acheter environ 1 000 voitures par jour en 2020, a souligné son PDG, Alain van Groenendael, et on a un carnet de commandes à un niveau record. Ces résultats confortent le modèle résilient d'Arval dans cette période complexe". La flotte financée d'Arval a grandi de 6,4 % en 2020 pour atteindre 1 381 555 véhicules, et la société prévoit 7 % de croissance en 2021.

 

Alors qu'elle cherche à diversifier sa clientèle composée surtout de grandes entreprises (un million de contrats, +3,5 %), la société a vu ses locations aux PME et particuliers augmenter de 15,7 % en 2020 pour atteindre 346 857 véhicules, dont 100 000 à particuliers. La flotte en location moyenne durée a de son côté augmenté de 6 %, à 31 125 véhicules.

 

L'activité d'Arval est en croissance "dans toutes les géographies", souligne Alain van Groenendael, avec un chiffre d'affaires en légère hausse à 10,7 milliards d'euros, pour une marge opérationnelle de 1,4 milliard d'euros (+5,8 %) et un résultat net de 518,6 millions d'euros (+3,9 %).

 

Chute sensible du diesel

 

Le groupe n'a pas mis en place de chômage partiel et n'a pas eu besoin de prêt garanti par l'Etat (PGE). Il a au contraire accordé des facilités de paiement à ses partenaires pour le rachat de ses voitures d'occasion. Arval a également ajusté plus de 300 000 contrats à la demande de ses clients "qui traversaient des périodes cashflow compliquées" au printemps 2020, selon M. van Groenendael.

 

La marge opérationnelle du service d'assurance Greenval, racheté à la BNP fin 2020, a connu une hausse de 3,5 %. En raison du plus faible kilométrage parcouru pendant la crise sanitaire, les véhicules ont présenté un niveau de dommages moins important. Le résultat sur cessions de véhicules a également augmenté de 23,3 % pour atteindre 158,7 millions d'euros, "bénéficiant de l'évolution positive du marché des véhicules d'occasion en termes de demande et de prix au second semestre, après la période de confinement."

 

A lire aussi : Une année 2020 "terne" pour ALD

 

Alors que le diesel chute "sensiblement" dans ses commandes, Arval applique à partir de cette année son plan stratégique "Beyond", qui implique des offres en mobilité "à 360 degrés" (dont location de vélos et trottinettes, autopartage) et des partenariats pour développer sa clientèle de PME et particuliers. Le groupe vise à financer deux millions de véhicules en 2025, dont 500 000 électriques, pour un milliard d'euros de résultat avant impôt.

cross-circle