S'abonner

Le transport routier sur la bonne voie

Publié le 13 avril 2007

Par Benoît Landré
2 min de lecture
A quelques jours du début de la 9e édition de Solutrans, le salon désormais International des solutions de transport, un petit retour en chiffres sur le marché 2006 du transport routier de marchandises en France et en Europe s'impose. En décembre dernier, l'Observatoire du...
A quelques jours du début de la 9e édition de Solutrans, le salon désormais International des solutions de transport, un petit retour en chiffres sur le marché 2006 du transport routier de marchandises en France et en Europe s'impose. 
En décembre dernier, l'Observatoire du...
A quelques jours du début de la 9e édition de Solutrans, le salon désormais International des solutions de transport, un petit retour en chiffres sur le marché 2006 du transport routier de marchandises en France et en Europe s'impose. En décembre dernier, l'Observatoire du...

...véhicule d'entreprise parlait volontiers d'année charnière. En effet, l'activité semble  avoir repris des couleurs l'an passé dans l'hexagone, un léger sursaut que l'on peut attribuer à une hausse de la demande en produits ainsi qu'à une restructuration de la profession. Cependant, la situation ne prête pas encore à l'euphorie. Car le regain d'intérêt du secteur sur le sol français ne peut éclipser la concurrence européenne et les difficultés du secteur sur le plan international. En effet, le rapport de l'Observatoire du Véhicule Industriel révèle que depuis 2004, moins de 1 camion sur 4 est français, contre 1 sur 2 en 1996. Avant l'entrée dans l'UE des 10 derniers pays, les transporteurs français ne réalisaient que 28% des flux entrants et 34% des sortants. Ce manque de compétitivité est à mettre sur le compte d'une législation du travail plus stricte, une fiscalité pénalisante et une taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) supérieure de 16% à celle des autres pays de l'Europe des 25. A noter par ailleurs, la toujours très importante domination de Renault Trucks en France ainsi que l'omnipotence de l'Allemagne sur le marché européen. Pour 2007, l'Observatoire du Véhicule Industriel estime à 25 300 les immatriculations de porteurs (-1,9%), une progression de 1,5% pour les remorques et semi-remorques neufs et une baisse de 3,5% pour les poids lourds d'occasion. Entre 45 000 et 50 000 VI devraient être vendus.


Benoît Landré


 

Laisser un commentaire

cross-circle