S'abonner

Nathalie Taillefer (Clovis Location) : "Porter notre parc à 20 000 véhicules en 2020"

Publié le 5 décembre 2019

Par Damien Chalon
5 min de lecture
Avec 19 000 véhicules utilitaires légers et industriels en parc, Clovis Location figure parmi les principaux loueurs longue durée spécialisés de l’Hexagone. Entretien avec sa directrice générale, Nathalie Taillefer.
Nathalie Taillefer, directrice générale de Clovis Location.
Nathalie Taillefer, directrice générale de Clovis Location.

 

Pouvez-vous nous présenter Clovis Location en quelques mots ?

Clovis Location est un réseau de franchisés spécialisé dans la location longue durée de véhicules utilitaires légers et industriels qui a vu le jour en 1984 sous l’impulsion d’une dizaine de concessionnaires Renault Véhicules Industriels. La structure a bien grandi depuis, avec l’entrée au capital du constructeur à hauteur de 40 % dans les années 90, et l’accroissement du nombre de franchisés. Nous comptons à ce jour 32 groupes dans le réseau, tous issus du réseau Renault Trucks, qui détiennent les 60 % restants du capital. Ils sont à la tête de 43 sociétés de franchises de location indépendantes des concessions et 200 agences. A cela viennent s’ajouter les sociétés de location des succursales Renault Trucks de Paris, Lyon et Marseille. Nous couvrons aujourd’hui 100 % du territoire métropolitain mais aussi la Martinique, la Guadeloupe et La Réunion. Nos clients sont tous à moins de 30 minutes d’une implantation Clovis Location.

 

Comment êtes-vous structurés au niveau du franchiseur et quel est votre rôle ?

Nous sommes une structure relativement réduite. Notre mission est d’animer le réseau, de porter des process, de soutenir la marque Clovis Location par exemple par le biais d’un plan de communication, d’actions locales et nationales. Nous avons également une cellule grands comptes avec des commerciaux qui travaillent pour le compte du réseau. L’objectif de cette structure est de développer, comme son intitulé l’indique, l’activité auprès des grandes entreprises en portant des référencements, en répondant à des appels d’offres et en signant des contrats pour le compte du réseau. Une fois les contrats signés, les véhicules sont financés par le réseau des franchisés et exploités localement.

 

Combien de véhicules louez-vous ?

Nous disposons actuellement d’un parc en location de 19 000 véhicules, 60 % étant des véhicules industriels et 40 % des utilitaires légers. Cette réparation historique évolue depuis le début de l’année puisque le ratio est passé à 50/50. C’est la conséquence de la signature de plusieurs clients grands comptes. Je tiens également à souligner que 75 % de notre activité est dédiée à la location longue durée, à savoir les contrats au-delà de 12 mois, et 25 % à la location courte durée.

 

Que contient votre catalogue de VUL ?

En tant que loueur de châssis Renault Trucks, notre gamme se compose d’un produit, le Master. Nous le louons bien entendu en version fourgon classique mais notre véritable valeur ajoutée se situe au niveau des versions carrossées et aménagées. Nous proposons ainsi des déclinaisons frigorifiques, essentiellement en froid ventilé, bennes simple ou double cabine, nacelles et même des bennes à ordures ménagères, sans oublier les versions destinées aux acteurs du déménagement et de la messagerie. Nous sommes en mesure de répondre à toutes les demandes des professionnels.

 

En somme, vous faites du sur-mesure ?

Sur les 3 500 véhicules utilitaires et industriels que nous mettons à la route chaque année, Nous achetons les châssis à Renault Trucks que nos franchisés vont ensuite équiper et aménager avec les carrossiers de leur choix. Ils ont toute liberté pour nouer des partenariats avec des entreprises locales, ce qui offre une réelle proximité et génère surtout un grande réactivité et une réponse parfaitement adaptée aux besoins clients.

 

Comment jugez-vous les débuts du Master Z.E. qui figure également à votre catalogue ?

Nous n’en sommes qu’au début avec ce produit. Nous l’exposons sur divers salons, par exemple au SIRHA ou  à Solutrans. Ce produit est particulièrement adapté pour les entreprises dont l’activité se situe en cœur de villes, je pense par exemple à celles opérant dans le dernier kilomètre. Les potentielles restrictions de circulation pourraient constituer l’élément déclencheur pour l’électrique mais nous en sommes encore aux prémices

 

La LLD s’accompagne généralement de services associés. Que proposez-vous dans ce registre ?

Notre rôle est d’accompagner nos clients à tous les niveaux, du choix du véhicule à sa configuration en passant par les services associés. Nous proposons ainsi des contrats full service avec la mise aux couleurs du client, la maintenance, le dépannage 24/7, le véhicule de remplacement, l’assurance, les pneumatiques… En fonction de la taille de la flotte, nous pouvons aussi réaliser des visites sur sites pour réaliser la maintenance ou certaines réparations ou encore programmer un lavage intérieur et extérieur à intervalles réguliers. La télématique fait également partie de notre offre sur le VUL avec la mise en place de boîtiers permettant par exemple de faire de la géolocalisation ou plus basiquement de remonter les kilomètres. Toutes les informations liées aux véhicules sont accessibles par le client sur notre portail web.

 

Quelles sont vos perspectives pour la nouvelle année qui s’annonce ?

Notre ambition est de porter la taille de notre parc à 20 000 véhicules en 2020. Nous pouvons compter dans cette optique sur un marché de l’utilitaire en perpétuelle croissance. Notre montée en puissance va s’accompagner d’une professionnalisation toujours plus poussée de notre réseau et par l’accélération de notre activité grands comptes.

cross-circle