S'abonner

Klaxit va soumettre le covoiturage aux territoires

Publié le 22 mars 2019

Par Gredy Raffin
3 min de lecture
Le spécialiste du covoiturage a dévoilé une nouvelle offre baptisée Klaxit Mobilités. Elle s'adressera aux territoires, en prévision des changements qu'apportera la très attendue loi Mobilités.
Avec Klaxit Mobilités, le spécialiste du covoiturage s'adresse aux collectivités territoriales.
Avec Klaxit Mobilités, le spécialiste du covoiturage s'adresse aux collectivités territoriales.

 

Klaxit s'engouffre dans la brèche des problématiques de transport public. La plateforme de covoiturage domicile-travail a présenté, le 21 mars 2019, une toute nouvelle offre, baptisée Klaxit Mobilités, qui s'adresse aux collectivités territoriales. Il s'agit de proposer une solution de partage de trajet en zones péri-urbaines, où les réseaux de transport en commun se font moins denses.

 

Deux leviers sont essentiels à la mise en place de Klaxit Mobilités : la collaboration des entreprises locales et la participation financière des collectivités pour, respectivement, générer une masse critique de déplacements pendulaires et subventionner les trajets effectués par les automobilistes et leurs passagers. Klaxit estime qu'un tel mécanisme ne peut fonctionner que si chacun des inscrits a 80 % de chance de trouver une opportunité et si une incitation s'inscrit dans le modèle économique.

 

Quatre territoires ont adhéré au projet. Dès son lancement commercial, Klaxit Mobilités sera activé à Toulouse (31), Clermont-Ferrand (63), Lannion (22) et Lunéville (54), à la faveur de partenariats avec des opérateurs locaux de transport public. Dans la ville rose, Klaxit a été retenu par Tisséo Collectivité pour cibler prioritairement les zones péri-urbaines des territoires du Muretain Agglo et du Sicoval, en lien avec les bassins d’emplois du sud toulousain regroupant plus de 50 000 salariés avec de fortes problématiques de congestion. Deux trajets gratuits par jour seront intégrés dans la carte Pastel et des spots covoiturage seront identifiés aux couleurs de Klaxit pour faciliter l’intermodalité.

 

À Clermont-Ferrand, le partenariat avec le Syndicat Mixte des Transports en Commun de l'agglomération clermontoise (SMTC-AC) a pour objectif de compléter l’offre du réseau existant pour mieux desservir les zones d’activités à fort volume d’emplois. Le SMTC-AC cofinance les voyages pour ramener le coût passager à 1 euro par trajet.

 

Klaxit Mobilités va renforcer la desserte du parc Pégase, à Lannion, principale zone d’activités représentant 5 000 emplois. La communauté d’agglomération Lannion-Trégor prend à sa charge une partie du coût du trajet pour les passagers et la rémunération des conducteurs à hauteur de 2 à 4 euros par trajet et par passager transporté.

 

Le Pays du Lunévillois, qui va positionner Klaxit sur le Pôle d'Équilibre Territorial et Rural (PETR), devenu AOM, assurera un cofinancement des trajets pour tous les habitants pendant les premiers mois de l’expérimentation. Le but étant ensuite de trouver le meilleur ratio entre le prix pour le passager et le gain pour le conducteur avant d'arrêter une stratégie.

 

Avec Klaxit Mobilités, la plateforme vient se positionner frontalement faceà l'offre Territoire lancée par Karos. Elle aussi s'est employée à conquérir les collectivités en proposant une collaboration qui visait à compléter leurs réseaux en place.

cross-circle