Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bridgestone relève ses prévisions mais s'attend toujours à une perte

Bridgestone prévoit une perte nette annuelle de 60 milliards de yens (485 millions d'euros) pour l'exercice 2020.

Bridgestone relève ses prévisions mais s'attend toujours à une perte

Le manufacturier nippon, à l'occasion de ses résultats du troisième trimestre 2020, a relevé certaines de ses prévisions mais envisage toujours une perte annuelle sur l'ensemble de l'exercice.

 

"Le marché mondial du pneu (...) s'est redressé au troisième trimestre" dans le sillage d'une reprise économique mondiale progressive, a commenté Bridgestone dans son communiqué. Le groupe s'attend à une baisse de la demande au quatrième trimestre en raison de la deuxième vague du Covid-19, mais cette baisse devrait être "d'une ampleur inférieure à celle enregistrée au deuxième trimestre".

 

Sur la base de ce scénario, il a relevé, jeudi 12 novembre, sa prévision de chiffre d'affaires 2020, passée de 2 700 à 2 890 milliards de yens (23,4 milliards d'euros), ce qui marquerait un repli de 17,6 % sur un an. Il a aussi rehaussé sa prévision de bénéfice opérationnel ajusté, à 150 milliards de yens contre 100 milliards de yens jusque-là. Cela signifierait une chute de 55,3 % comparé à 2019. Il prévoit malgré tout une perte nette annuelle de 60 milliards de yens (485 millions d'euros), contre un bénéfice de 240 milliards de yens en 2019. Bridgestone n'avait jusqu'à présent pas livré un objectif de résultat net pour cette année. En dépit de cette perte nette attendue, le groupe a prévu de verser à ses actionnaires un dividende total de 105 yens par action sur l'ensemble de l'exercice, un montant certes abaissé sur un an (160 yens par action en 2019).

 

Au troisième trimestre 2020, Bridgestone a encore accusé une légère perte nette de 2,1 milliards de yens (16,9 millions d'euros), contre un bénéfice net de 90 milliards de yens un an plus tôt. Mais c'est une franche amélioration par rapport au deuxième trimestre, pendant les grands confinements dans le monde, où il avait subi une perte nette de 41,5 milliards de yens. Il a aussi renoué avec un bénéfice opérationnel au troisième trimestre (70,2 milliards de yens, soit -33 % sur un an), à la faveur d'une nette reprise de ses ventes. Son chiffre d'affaires trimestriel s'est élevé à 793,5 milliards de yens (6,4 milliards d'euros), un recul de 10,2 % sur un an mais une amélioration de 31,5 % par rapport au deuxième trimestre.

 

Outre son projet de fermer, l'an prochain, son usine française de Béthune (863 salariés), ce que le gouvernement français espère éviter via un plan de sauvetage, Bridgestone a aussi décidé de se séparer d'une usine de Port Elizabeth en Afrique du Sud, un projet confirmé ce mois-ci où 252 sont menacés. (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ouverture des commerces : un espoir pour le 28 novembre 2020

Le gouvernement a réuni les fédérations pour envisager la prochaine ouverture des commerces, selon des règles sanitaires strictes. Le CNPA estime que les discussions vont dans le bon sens. Pour l'instant,

Affaire Hory contre PSA : la Cour de cassation ordonne la reprise du contrat de DOPRA

La Cour de cassation vient d'annuler l'arrêt de la cour d'appel de Rennes, qui ordonnait la résiliation du contrat entre la plateforme de pièces de rechange du groupe Hory et PSA. Résultat : le constructeur

Jacques-Edouard Daubresse bientôt directeur de DS France

Selon nos informations, la direction générale de DS France devrait prochainement être confiée à Jacques-Edouard Daubresse, directeur pièces et services de PSA.

Le groupe Amplitude va ouvrir quatre sites MG

L’opérateur deviendra l’un des premiers investisseurs privés représentant MG. Quatre concessions devraient ouvrir leurs portes d'ici la fin de l'année 2020, en Seine-et-Marne et dans l'Oise.

Confinement : les règles du commerce restent inchangées jusqu’au 1er décembre 2020

Sans grande surprise, Jean Castex, Premier ministre, a annoncé, suite au Conseil de défense, le maintien des règles actuelles du confinement et la fermeture des commerces non essentiels, dont l'automobile,

Bridgestone dit non au plan de continuation proposé par l'Etat

Le scénario présenté par le gouvernement pour sauver l'usine de Béthune n'a pas été approuvé par Bridgestone qui confirme donc la fermeture. Les pouvoirs publics veulent toutefois trouver une autre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page