Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Arval reprend du service

Arval lance le programme "The journey goes on" sur ses principaux marchés.

Arval reprend du service

Le loueur longue durée lance le programme "The journey goes on", décliné pour les professionnels et les particuliers. L’objectif : accompagner ses clients dans la phase de sortie progressive du confinement.

 

Arval, comme la plupart des acteurs de la location longue durée, a économisé son temps de parole durant le confinement. Maintenant que les restrictions de circulation ont été assouplies, la filiale de BNP Paribas repasse à l’action avec un nouveau programme, intitulé "The journey goes on". Il se décline en deux volets, l’un pour les particuliers, l’autre pour les professionnels. "Plus que jamais, nous sommes convaincus que notre mission est d'aider nos clients, entreprises et particuliers, à faire face aux nouvelles mobilités", analyse Alain van Groenendael, le président-directeur général d'Arval. Il est ainsi question de leur apporter de nouvelles solutions, "c'est d’ailleurs ce que signifie le nom de cette nouvelle offre" complète le dirigeant.

 

Pour les particuliers, Arval propose des locations de véhicules à partir de 6,99 euros par jour avec la maintenance et les pneumatiques comme prestations associées. Ces offres sont accessibles en ligne sur les sites de BNP Paribas, Generali et Matmut, les partenaires d’Arval. Le loueur promet des mises à disposition de véhicules "dans les meilleurs délais". Il est par ailleurs possible pour ces mêmes clients particuliers d’acquérir un véhicule d’occasion depuis le site Arval Autovalley, environ 500 voitures étant actuellement disponibles.

 

Location des vélos électriques de fonction

 

Les professionnels bénéficient pour leur part de l’offre "A car now" qui comprend la mise à disposition rapide d’un véhicule en moyenne durée (contrats de 1 à 24 mois), sans engagement. L’idée est de répondre aux besoins ponctuels ou immédiats des entreprises dans cette phase de reprise. Ce type de contrat donne accès à l’offre e-flex, qui permet aux conducteurs de bénéficier d’un véhicule thermique, en complément du véhicule électrique, notamment pour effectuer des longs trajets (week-end, vacances). Arval complète son dispositif pour les pros avec différentes solutions de mobilité, dont la mise en disposition de vélos électriques partagés ou encore une prochaine offre de location de vélos électriques attribués individuellement aux collaborateurs.

 

Le loueur assure enfin que toutes les précautions sont prises afin de respecter la sécurité des conducteurs. Cela passe notamment par la désinfection des véhicules mis à disposition en moyenne durée, la possibilité de livrer des véhicules sur site ou à domicile, par un service d’atelier mobile sur site pour le remplacement des pneumatiques ou encore par un service jockey pour toutes les opérations liées au véhicule (révision, pneumatiques, contrôle technique ...).

 

Cette offre "The journey goes on" sera lancée dans un premier temps dans les principaux marchés d’Arval que sont la France, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Pologne et la Belgique. Elle sera ensuite étendue à toutes les zones géographiques où le loueur est présent.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault : 2 milliards d'euros d'économies d'abord, la relance viendra plus tard

Renault confirme un plan drastique d'économies qui aboutira à la suppression de 14 600 emplois dans le monde dont 4 600 en France. Le groupe doit baisser ses coûts et redimensionner son outil industriel

Nissan revoit ses priorités

Après que le constructeur a dévoilé une perte nette de 5,7 milliards d'euros pour l'exercice 2019-2020, son plan stratégique prend un relief tout particulier. D'ici 2023, l'heure est aux économies

Quels changements pour l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ?

Terminée la course aux volumes, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a dévoilé sa nouvelle stratégie de leader-follower sur les plateformes, les technologies et les régions. D'ici 2025, l'Alliance

Bonus, primes, bornes, subventions... l'Etat casse sa tirelire pour l'auto

Emmanuel Macron promet 8 milliards d'euros d'aide au secteur pour que la France devienne un grand pays de production de voitures propres. Parmi les mesures annoncées, un bonus de 5 000 euros accordé

Louis-Carl Vignon, Ford France :

A l'heure de la réouverture des showrooms, Louis-Carl Vignon, le directeur général de Ford France, revient sur cette reprise tant attendue. Les premiers retours sont bons et éclairent, un peu, une fin d'année

Bilan mitigé pour les distributeurs du groupe Volkswagen

Le réseau Volkswagen souligne la réactivité du groupe en matière de mesures de sauvegarde des affaires et en faveur de la reprise. Toutefois, quelques maladresses ont pu entacher la communication entre

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page