Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault dévoile ses Clio hybride et Captur hybride rechargeable

Renault dévoile ses Clio hybride et Captur hybride rechargeable

Renault met les bouchées doubles pour donner plus de profondeur à sa gamme d’électrifiés. Au salon de Bruxelles, le constructeur a levé le voile sur une Clio V hybride et un Captur hybride rechargeable.

 

Renault n’est pas venu les mains vides au salon de Bruxelles. Le constructeur y a dévoilé en première mondiale deux nouveautés venues conforter sa gamme électrifiée : la Clio V hybride, baptisée E-Tech, et le nouveau Captur dans sa déclinaison hybride rechargeable E-Tech Plug-in. Une technologie hybride développée et brevetée par l’ingénierie Renault, puis inaugurée par le concept-car EOLAB, présenté au Mondial de l’automobile de 2014.

 

La Clio hybride, commercialisée en mai, se pare d’une batterie de 1,2 kWh associée à deux moteurs électriques, dont un alterno-démarreur, ainsi qu'au bloc essence quatre cylindres 1.6 l atmosphérique d'origine Nissan. L'ensemble permet à la rivale de la Yaris hybride d'afficher une puissance totale de 140 ch avec la possibilité de rouler en tout électrique jusqu’à 70 -75 km/h. En tant qu’hybride rechargeable, le Captur reçoit logiquement une batterie plus puissante, de 9,8 kWh, associée au même bloc 1.6 l essence, le tout, pour un total de 160 ch. L'autonomie en zéro émission atteint, en utilisation mixte, 50 km avec une vitesse maximale de 135 km/h et jusqu’à 65 km selon en cycle urbain, toujours en WLTP. Le modèle sera commercialisé en juin 2020.

 

Un nouveau système de transmission

 

Si les deux modèles ne bénéficient pas des mêmes groupes motopropulseurs, ils partagent en revanche quelques innovations. La technologie E-tech, qu’elle soit hybride ou hybride rechargeable, se base sur une architecture dite de série parallèle permettant aux moteurs de fonctionner indépendamment ou de concert. Le groupe motopropulseur gère ses moteurs et leur apport en fonction des besoins d’accélération et de puissance. La marque assure que les changements de modes générés sont quasiment imperceptibles, et bien sûr, automatiques.

 

Bien sûr, cette technologie E-tech dispose de la régénération de la batterie à la décélération via le mode, décuplée via le mode Brake, mais aussi du freinage régénératif. Enfin, pour ces deux modèles hybrides, les ingénieurs Renault ont développé un nouveau système de transmission à crabots sans embrayage qui optimise et lisse les passages de rapport. Cette technologie permet non seulement de démarrer systématiquement en 100 % électrique, sans sollicitation du moteur thermique, mais aussi d'atteindre un meilleur rendement énergétique.

 

32 g/km de CO2 pour le Captur

 

Malheureusement, la marque au losange n’a toutefois pas encore communiqué sur la consommation moyenne de sa Clio, même s'il affirme que sa citadine roulera jusqu’à 80 % du temps en tout électrique, en mode urbain. Et ce, pour un gain de consommation en cycle urbain pouvant atteindre 40 % par rapport à un moteur thermique. Avec, à la clé, des émissions de CO2 en dessous des 100 g/km. Quant au Captur hybride rechargeable, les émissions de CO2 se limitent à 32 g/km et une consommation à 1,5 l/100 km.

 

La marque assure en tout cas que ces dispositifs hybrides représentent un surpoids de 10 km par rapport à une motorisation dCi de 115 ch. Aucun tarif n’a pour l’instant été dévoilé par le constructeur. Electrifier ses deux best-seller ne suffit pas à Renault, qui présentera bientôt sa Mégane E-Tech hybride rechargeable. A l’horizon 2022, le groupe ambitionne une électrification massive de sa gamme, avec 8 modèles 100 % électrique.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Dorothée Bonassies :

Après un quatrième record consécutif en 2019, l'état-major de Skoda France reste sur le pont pour confirmer cette trajectoire ascendante. Cette année, la marque vise 41 000 livraisons (+10 %) et une part

Eden Auto rachète le pôle premium de Parot

Le groupe Eden Auto est en passe, selon une déclaration à l’autorité de la concurrence, de reprendre les affaires du pôle premium du groupe Parot articulé autour de sites BMW et Mini.

Eric Wepierre nommé à la tête de Mitsubishi Europe

Mitsubishi Europe annonce l’arrivée à sa direction générale d’Eric Wepierre. L’ex-patron d’Opel succédera, à compter du 1er février 2020, à Bernard Loire qui rejoint quant à lui Maserati.

Le groupe Como inaugurera un showroom EQ d'ici fin 2020

Pour mettre en lumière sa gamme 100 % électrique EQ, Daimler inaugure de nouveaux showrooms dédiés. L’un des premiers ouvrira ses portes à Paris, à l’initiative du groupe Como, distributeur d’envergure

Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

Les ventes mondiales de PSA en berne

En 2019, le groupe français a vu ses ventes chuter de 10 %, à moins de 3,5 millions d’unités à travers le monde. Toutes les marques, sauf DS, sont dans le rouge, ainsi que la plupart des grandes

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page