Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le C5 Aircross passe à l'hybride

Dévoilé lors du dernier Mondial de paris, le C5 Aircross Hybrid sera une réalité commerciale mi-2020.

Le C5 Aircross passe à l'hybride

Après DS, Peugeot et Opel, Citroën dévoile son premier modèle hydride : le C5 Aircoss. Ce SUV dont les émissions se limiteront à 39 g/km sera sur nos routes à la fin du premier semestre 2020.

 

Longtemps promise, l'offensive électrique commence à prendre forme. Rien que cette semaine trois nouveaux modèles électrifiés ont été dévoilés. Il y eut tout d'abord le X3 xDrive30e, le X5 xDrive45e puis aujourd'hui le Citroën C5 Aircross Hybrid.

 

Le SUV Citroën, qui s'est déjà vendu à plus de 80 000 unités depuis son lancement commercial en toute fin d'année 2018, va venir épaissir l'offre électrifiée de PSA qui compte déjà les DS7 Crossback E-Tense, DS3 Crossback E-Tense mais aussi l'Opel GrandlandX Hybrid. Un début puisque les 208 et Corsa électriques arriveront en 2020, comme les versions hybrides rechargeables des 508, 3008 et autres 5008. Rappelons qu'à l'horizon 2025, toutes les gammes des marques de PSA seront électrifiées, avec un point de passage à 80 % en 2023. En attendant, revenons sur le C5 Aircross Hybrid.

 

Contrairement au DS7 Crossback E-Tense, qui associe un bloc essence de 200 ch et deux moteurs électriques de 80 kW (109 ch) pour offrir quatre roues motrices mais aussi 300 ch et une consommation moyenne de 1,4 l (31 g/km), le SUV Citroën embarque la deuxième variante de la technologie hybride PSA avec un bloc essence moins puissant (180 ch) et un seul moteur électrique (109 ch) pour offrir une puissance combinée de 225 ch. Pour le reste, cela reste un C5 Aircross avec notamment un confort encore renforcé lorsque le mode électrique sera activité.

 

Il affiche une consommation moyenne de 1,7 l et des émissions de 39 g/km avec une autonomie 100 % électrique de 40 km selon le cycle WLTP, grâce à une batterie de 13,2 kWh. Cette dernière sera garantie 8 ans ou 160 000 km pour 70 % de sa capacité de charge. Avec une Wallbox 32A et le chargeur optionnel de 7,4 kWh, le temps de charge pourra se limiter à 2h. Mais il faudra compter entre 4h (14A) et 7h (8A), selon le type de prise, sur le réseau domestique. Les tarifs du C5 Hybrid débutent à partir de 39 950 euros. L'équivalent chez Peugeot, le 3008 Hybrid 225, s'affiche à partir de 43 800 euros.

 

Un atout supplémentaire pour le modèle aux chevrons qui reste, comme son frère thermique, produit dans l'usine de Rennes-La Janais. Il faudra toutefois un peu de patience avant de pouvoir en prendre le volant puisque les premières livraisons ne sont pas attendues avant la fin du premier semestre 2020.

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Benoît Alleaume, réseau Renault :

Grâce au soutien du groupe Sofibrie, le constructeur au losange a inauguré son premier Renault City. Benoît Alleaume, directeur du réseau Renault, et Ivan Segal, directeur commercial France du groupe,

Toujours trop de concessions en Europe selon ICDP

Dans son dernier rapport sur la distribution automobile, ICDP conclut que la diminution du nombre de concessions en Europe n'est pas assez rapide pour maintenir la viabilité des réseaux.

Les énergies alternatives représentent presque 1 voiture sur 10 en octobre 2019

Les modèles 100 % électriques, hybrides rechargeables, hybrides et autres ont représenté quasiment 9,5 % des immatriculations totales en octobre 2019. Les électriques ont une nouvelle fois dépassé

VW lance la production de l'ID.3

En présence de la chancelière allemande, Angela Merkel, la première ID.3 est sortie des chaînes de l'usine de Zwickau le lundi 4 novembre 2019. VW a investi plus de 1,2 milliard d'euros pour convertir

Le canal des particuliers malmené

Le marché du véhicule particulier a affiché une croissance de 8,7 % en octobre 2019. Et ce n’est clairement pas grâce au canal des particuliers dont les immatriculations sont en recul de 7 % sur le mois.

Fusion FCA-PSA : ce qu'en pensent les distributeurs

Les deux groupes sont bien en négociation en vue d'une potentielle fusion. Une annonce qui incite les distributeurs PSA à la prudence, mais qui plonge dans l’optimisme ceux représentant FCA.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page