Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Tesla toujours dans le rouge

Tesla a affiché une perte nette de 408,3 millions de dollars au deuxième trimestre 2019.

Tesla toujours dans le rouge

Malgré des records de ventes et de production, Tesla est encore dans le rouge. Elon Musk promet la rentabilité d'ici la fin de l'année, période où il va également annoncer le lieu d'implantation d'une usine européenne de batteries.

 

Les ventes mais aussi les niveaux de production laissaient penser que Tesla pourrait présenter un bilan financier légèrement positif pour le deuxième trimestre, voire une petite perte. Il n'en est finalement rien avec une perte nette trimestrielle de 408,3 millions de dollars, avec éléments exceptionnels. Les investisseurs n'apprécient pas et le titre de la marque californienne perdait 12 % à la Bourse après cette annonce.

 

Pourtant Tesla a livré un nombre record de 95 356 véhicules au deuxième trimestre, principalement grâce au Model 3, et en a produit 87 048, là aussi un record dont Elon Musk s'était félicité sur Twitter. Jusqu'à présent, le groupe de Fremont (Californie) n'était parvenu qu'à livrer au maximum 91 000 voitures et à en produire 86 600 et ce au quatrième trimestre 2018.

 

"Tesla a peut-être une réputation d'innovateur mais pour doper les ventes, il a emprunté aux recettes des constructeurs traditionnels, à savoir baisser les prix et vendre en leasing", en a déduit Jessica Caldwell, experte chez Edmunds.com. Si le chiffre d'affaires a bondi de 58,7 % à 6,35 milliards de dollars, il est en dessous des 6,40 milliards anticipés. Les marges opérationnelles ont aussi diminué, passant de 15,5 % à 14,5 % en un an.

 

Ces résultats sont une déconvenue pour Tesla, qui a du mal à gagner de l'argent depuis sa création il y a plus de 16 ans et ce en dépit d'une image de marque saluée par le grand public. D'autant plus que le constructeur s'était engagé récemment dans des réductions drastiques de coûts en promettant de fermer certaines boutiques et en supprimant des emplois ainsi que les versions de base de ses Model S et Model X.

 

Pour le reste de l'année, le groupe a promis d'être rentable lors du troisième trimestre en cours mais sa priorité est d'augmenter ses volumes de ventes et de production, de générer des liquidités et d'étendre ses capacités. Le PDG Elon Musk a quelque peu tempéré cet objectif lors d'une conférence téléphonique en déclarant : "Nous nous attendons à être aux alentours de l'équilibre ce trimestre et rentables au prochain trimestre. De cela je suis sûr".

 

Auparavant, l'entreprise avait également répété qu'elle voulait toujours produire 10 000 véhicules par semaine à la fin de l'année et que son objectif principal restait de livrer de 360 000 à 400 000 voitures en 2019. Les marchés étaient sceptiques sur cette dernière prévision après de faibles livraisons de véhicules Tesla au premier trimestre. "Nous nous employons à augmenter nos livraisons un trimestre sur l'autre et annuellement", a souligné Elon Musk. "Il y aura toutefois des fluctuations dues à la saisonnalité". Pour Jessica Caldwell, "il est essentiel que le groupe trouve le moyen de maintenir une bonne dynamique autour de ses ventes s'il veut démontrer aux investisseurs qu'il est sur la bonne voie".

 

Enfin, Tesla a indiqué qu'il allait annoncer dans les "prochains trimestres" le nom du lieu qui accueillera son usine européenne. "Nous sommes en train d'accélérer nos efforts concernant notre usine de batteries géante européenne et espérons finaliser le choix du lieu dans les prochains trimestres", a déclaré la société. Elon Musk, qui a par ailleurs annoncé le départ de JB Straubel de ses fonctions de chef des technologies (CTO), a précisé que l'annonce serait faite "avant la fin de l'année". (avec AFP).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe LS ouvrira son showroom McLaren en octobre

C’est confirmé : le groupe Lamirault Schumacher ouvrira les portes du showroom McLaren en octobre 2019. En attendant, l’atelier recevra ses premiers clients dès le 1er août.

PSA : moins de business, plus de profits

Malgré une baisse de ses ventes et de son chiffre d’affaires au premier semestre 2019, le groupe PSA est parvenu à améliorer sa marge opérationnelle et son résultat net.

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, en vigueur au 1er août 2019, se recentre sur les VE et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et VO émettant moins de 117 g de CO2 pourront bénéficier d'une aide tout

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page