Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Sécurité routière : vers plus de prévention dans les entreprises ?

Sécurité routière : vers plus de prévention dans les entreprises ?

Le conseil national de la sécurité routière a dévoilé un nouveau train de recommandations afin de diminuer le nombre d’accidents sur nos routes. Il propose notamment de renforcer la sensibilisation au risque routier dans les entreprises.

 

Les entreprises peuvent faire plus en matière de sensibilisation au risque routier. Le conseil national de la sécurité routière (CNSR), organisme charger de formuler des avis et recommandations au gouvernement, s’est emparé du sujet. Parmi les huit nouvelles propositions présentées cette semaine, figure la sensibilisation au risque routier professionnel du personnel entrant dans l’entreprise.

 

Selon le CNSR, l’arrivée de nouveaux salariés constitue le moment idéal pour évoquer le sujet de la sécurité routière, aussi bien pour ceux appelés à effectuer des déplacements dans le cadre de leurs fonctions que pour ceux se contentant de trajets domicile-travail. Cette recommandation vise à prévenir plus efficacement les risques routiers tels qu'ils se présentent dans chaque entreprise en fonction des particularités liées à leur activité. Le CNSR préconise la mise en place d’une méthode et des outils pratiques à définir avec l’appui des branches professionnelles.

 

Les 67 membres du conseil, présidé par Yves Goasdoué, maire de Flers (50), ont par ailleurs attiré l’attention du gouvernement, en particulier celle de Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, sur la lutte contre la circulation à contresens sur les routes à chaussées séparées, sur la création d’un observatoire des modes de déplacement doux, sur l’implication des constructeurs dans l'information et la formation à la bonne utilisation des aides à la conduite, sur la préservation de la mobilité et la conduite des seniors, sur la définition d’un cadre d'évaluation pour les expérimentations de véhicules autonomes, sur la formation aux gestes qui sauvent sur la route et enfin sur l’amélioration de la protection des cyclistes.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

Année noire en perspective pour le salon de Francfort

Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

Le partenariat VO entre GGP et Norauto prend forme

La collaboration entre le groupe GGP et le réseau de centres autos se précise avec le lancement du panneau "Les Occasions Norauto". L’enseigne recrute en effet ses futurs commerciaux dans près d’une

Le CNPA réclame le maintien des VO et du diesel dans le système de prime à la conversion

A l'occasion du comité stratégique de la filière automobile, Francis Bartholomé, président du CNPA, a lancé une alerte au Premier ministre et dénonce une communication difficilement lisible. La stabilité

Damien Pichereau, député :

Damien Pichereau figure dans le Top 50 des députés les plus influents dans le secteur du transport. Cet élu LaREM dans la Sarthe, a été très actif lors des discussions de la loi LOM. CO2, malus...

Rebondissement dans le litige qui oppose le groupe Midi Auto à PSA

Alors que la procédure sur l'exécution du contrat de distributeur de pièces de rechange PSA du groupe Midi Auto n'est pas encore terminée, Me Renaud Bertin, avocat de MA pièces Auto Bretagne, produit

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page