Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mercedes-Benz vers la neutralité carbone

D'ici 2030, Mercedes estime que 50 % de ses modèles vendus seront électrifiés.

Mercedes-Benz vers la neutralité carbone

Le groupe allemand a annoncé la fin des moteurs traditionnels dans sa gamme à l'horizon 2039. Plus largement, Daimler vise la neutralité carbone de ses usines européennes d'ici 2022.

 

"Nous visons une flotte neutre en émissions de CO2 en 20 ans", a déclaré Ola Källenius, actuel directeur de la recherche, qui doit succéder d'ici fin mai 2019 à l'actuel patron Dieter Zetsche. Pour cela, Daimler dit ne plus vouloir commercialiser, d'ici 2039, de mécaniques thermiques traditionnelles, c'est-à-dire seulement thermiques.

 

Toute la gamme sera alors convertie à l'électricité, qui s'agisse de 100 % électrique, d'hybrides rechargeables et même de pile à combustible car Mercedes ne veut pas se fixer dès aujourd'hui sur une technologie plutôt qu'une autre.

 

"Notre focus actuel est sur les voitures à batterie électrique", a indiqué Ola Källenius, cité dans un communiqué. "Mais il est important de développer d'autres solutions, comme les piles à hydrogène ou les carburants synthétiques." Les carburants synthétiques produits avec de l'énergie renouvelable doivent permettre aux voitures hybrides de rouler sans émettre de CO2, a précisé Daimler. Cependant, ces carburants ne sont pas encore commercialisés aujourd'hui.

 

Daimler vise dès 2030 une part des ventes de 50 % pour les modèles électrifiés et promet de rendre ses usines européennes neutres en émissions de CO2 d'ici 2022, a précisé le futur président du directoire.

 

Plus largement, les constructeurs allemands, branche reine de l'industrie du pays, s'engagent à marche forcée dans l'électrification, contraints de réduire rapidement leurs émissions de CO2 pour respecter des limites imposées par l'Union européenne à partir de 2020 et encore durcies à l'horizon 2030, sous peine de pénalités financières.

 

Volkswagen, qui investit d'ici 2023 plus de 30 milliards d'euros dans l'électrification de ses voitures et vise la neutralité en émissions de CO2 d'ici 2050, estime vendre vers 2040 sa dernière voiture équipée d'un moteur traditionnel à combustion, avait indiqué en décembre le directeur stratégique du groupe. (avec AFP).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Essence et SUV rendent le malus plus lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif plus sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

RRG lance une usine à préparer les VO dans le Nord

La préparation et le reconditionnement des VO font l'objet de toutes les attentions. Depuis quelques semaines, RRG a ouvert une Factory VO dans le département du Nord.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page