Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Baisse du chiffre d'affaires trimestriel pour Valeo, qui confirme ses prévisions pour 2019

Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo.

Baisse du chiffre d'affaires trimestriel pour Valeo, qui confirme ses prévisions pour 2019

L'équipementier français enregistre un chiffre d'affaires de 4,8 milliards d'euros sur le premier trimestre 2019, en baisse de 1 %. Un résultat supérieur aux prévisions, salué par la bourse.

 

Alors que la production automobile a baissé de 6,8 % au premier trimestre 2019, Valeo annonce un chiffre d'affaires en baisse de 1 % pour atteindre 4,84 milliards d'euros. Un montant est légèrement supérieur aux prévisions des analystes, qui visaient 4,75 milliards d'euros.

 

Les ventes de première monte sont en recul de 1% à 4,12 milliards d'euros, et pèsent pour 85% de l'activité du groupe. Cette baisse est particulièrement marquée en Asie (-9 %), une région qui représente 29% du chiffre d'affaires de première monte, notamment en Chine (-16%), en Inde (-8%) et au Japon (-7%).

 

La zone Europe-Afrique, qui représente 49% du total, affiche un recul plus modéré de 2%, tandis que l'Amérique du Nord est en progrès de 5%. La répartition des clients de première monte est équilibrée selon l'équipementier : 32% du chiffre d'affaires vient de clients asiatiques (stable), 30% d'allemands (+1 point), 19% d'américains (+1 point) et 14% de français (-1 point).

 

Le chiffre d'affaires du marché du remplacement de Valeo est parallèlement en baisse de 4% à 501 millions d'euros. Quant aux ventes d'outillages liées au démarrage de nouveaux projets et aux celles-ci sont en hausse de 7% à 219 millions d'euros (+5% à périmètre et taux de change constants).

 

Dans un communiqué, Jacques Aschenbroich, PDG de Valeo, a fait état d'un marché automobile difficile :  "Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable, nous poursuivons la mise en oeuvre du plan de réduction de nos coûts et de nos investissements et nous confirmons nos objectifs 2019".

 

Pour 2019, le groupe prévoit une croissance en valeur de son excédent brut d'exploitation (Ebitda) et une marge opérationnelle comprise entre 5,8% et 6,5%, contre 6,3% en 2018.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Essence et SUV rendent le malus plus lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif plus sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

RRG lance une usine à préparer les VO dans le Nord

La préparation et le reconditionnement des VO font l'objet de toutes les attentions. Depuis quelques semaines, RRG a ouvert une Factory VO dans le département du Nord.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page