Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La chute du diesel s’accentue

Les immatriculations de VP neufs diesel chutent de 17,1 % en mars 2019.

La chute du diesel s’accentue

Les immatriculations de voitures particulières roulant au diesel ont dévissé de 17,1 % au mois de mars, tombant ainsi à moins de 34 % de part de marché. Un déclin accéléré dont profitent les autres énergies, à commencer par l’essence.

 

La tendance se confirme mois après mois. Le diesel est massivement délaissé par les acheteurs de voitures neuves. Le phénomène semble même s’accélérer. En mars 2019, les immatriculations de véhicules particuliers fonctionnant au diesel ont chuté de 17,1 %, à 76 311 unités. Un volume synonyme d’une part de marché de seulement 33,8 %. A l’exception de Citroën, Dacia, Volkswagen, Hyundai et Seat, tous les constructeurs ont subi ce retournement du marché le mois dernier.

 

Les automobilistes ont privilégié d’autres énergies, à commencer par l’essence. Près de 135 000 véhicules neufs essence ont été immatriculés en mars. Ce total est en progression de 7,1 % par rapport à mars 2018. L’essence avoisine désormais les 60 % de part de marché. L’hybride tire également profit de la situation avec 9 682 immatriculations cumulées, soit une hausse de 9,2 % et une part de marché de 4,3 %. Belle performance enfin pour l’électrique qui atteint 2 % de part de marché avec 4 610 immatriculations (+13,9 %).

 

58,5 % d'essence au premier trimestre

 

La lecture des chiffres du premier trimestre 2019 se révèle tout aussi instructive à propos des grands mouvements énergétiques qui s’opèrent sur le marché automobile national. Entre janvier et mars, 323 951 VP neufs roulant à l’essence ont été immatriculés, un volume en croissance de 8,9 %. Ce qui équivaut à une part de marché de 58,5 %. Le diesel, dont les immatriculations chutent de 15,5 %, dépasse péniblement les 190 000 unités pour une part de marché de 34,5 %.

 

Dans ce contexte, l’hybride et l’électrique sont bien orientés. La première alternative pointe à 26 883 immatriculations (+5,8 % et 4,9 % de part de marché), la seconde à 10 548 (+44,4 %, 1,9 % de part de marché). Le marché de l’hybride est porté par Toyota (56,4 % du marché), celui de l’électrique par Renault (40 % du marché).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Didier Leroy célébré à la 38e édition de l’Homme de l’Année

En présence de plus de 200 invités, Didier Leroy, numéro 2 de Toyota, a reçu le prix de l’Homme de l’Année dans le cadre de la 38e édition organisée par le Journal de l’Automobile. Une soirée

Valeo, Faurecia et Plastic Omnium claquent la porte de la Fiev

Rien ne va plus au sein de la Fiev. Après le départ inattendu de son ancien président Jacques Mauge, la fédération vient de voir Valeo, Faurecia et Plastic Omnium quitter ses rangs.

Le groupe RCM fait sa première acquisition en Europe

Le groupe de distribution RCM vient de faire l'acquisition du groupe Piret en Belgique qui distribue Mercedes. Une croissance externe qui permet à RCM de s'implanter en dehors de la France.

Car Avenue reprend Ital Group, distributeur Nissan et Toyota, en Belgique

Le groupe Car Avenue poursuit son développement en Belgique avec la reprise d'Ital Group, un important distributeur Nissan et Toyota, présent en Wallonie. Le groupe français compte désormais plus de 80 concessions

Fort recul de la demande des particuliers au premier trimestre 2019

Les constructeurs automobiles n'ont pas fait le plein d'immatriculations chez les particuliers. Ce segment de marché est en baisse de presque 5 % sur les trois premiers mois de l'année 2019 et pèse

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page