Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Remaniement attendu chez Michelin

Remaniement attendu chez Michelin

Selon le journal Les Echos, le futur président de Michelin, Florent Menegaux, prévoit de réorganiser le comité exécutif du groupe en resserrant le tour de table et en écartant plusieurs responsables.

 

La nomination de Florent Menegaux ne sera effective qu'en mai prochain et pourtant, dans les rangs du clermontois, les grandes manœuvres ont déjà débuté. A en croire nos confrères des Echos, le successeur de Jean-Dominique Senart à la présidence Michelin va largement remanier le comité exécutif du groupe.

 

La première décision du nouveau patron concernera justement le Comex qui sera resserré en passant de treize à dix membres. Par ailleurs, l’actuel gérant non-commandité de Michelin et patron de la division automobiles, Yves Chapot, cédera son poste à Scott Clark, le directeur de l’Amérique du Nord, qui fait son entrée dans l’organe de direction.

 

Toujours selon Les Echos, si les responsables des trois autres divisions de Michelin (Laurent Bourrut, Serge Lafon et Sonia Artinian-Fredou) seront maintenus en poste, ceux des directions opérationnelles seront quasiment tous écartés et se verront proposer de nouvelles opportunités au sein du groupe. Parmi eux, figurent notamment Terry Gettys et Jean-Michel Guillon, grands noms du manufacturier un temps pressentis pour succéder à Jean-Dominique Senart.

 

Cette nouvelle organisation sera officialisée par Florent Menegaux, le 28 mars 2019, lors d'une grande réunion des cadres dirigeants qui se tiendra au Carrousel du Louvre, à Paris.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'incontournable mais problématique vente en ligne

La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page