Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bodemer reprend le groupe Court

Bodemer reprend le groupe Court

La concentration se poursuit dans le réseau Renault avec la reprise des affaires du groupe Court par le groupe Bodemer. Cette acquisition lui permet de renforcer sa présence dans les quatre départements bretons où il possède près de 30 sites désormais.

 

Les investisseurs Renault nous avaient prévenus dans le dernier JA 1272 au sein duquel nous revenions sur les nombreuses reprises et l'accélération des mouvements de concentration au sein du réseau : "ce n'est pas fini" alertaient-ils en chœur, rappelant aussi qu'"entre les petites affaires existantes et ceux qui n'ont pas assuré la pérennité de leur groupe, il se pourrait qu'une petite quinzaine d'investisseurs quitte le paysage à court terme. Nous serions alors dans les plans de la marque qui souhaite restreindre son réseau entre 50 et 60 opérateurs".

 

Pour l'heure, ils sont encore au nombre de 68 investisseurs (fin 2018) mais depuis janvier, les groupes Blouin, Daumont (Saphir), Guilmaut ou encore Levotre plus récemment ont d'ores et déjà passé la main et ont été "avalés" par d'autres confrères du réseau plus solides et toujours prêts à se développer. Avec la reprise du groupe Court par le groupe Bodemer, c'est un nouveau mouvement de concentration qui s'opère si on en juge la publication de l'Autorité de la Concurrence.
 


En effet, celle-ci annonce "l'acquisition de la totalité des actions de la Société Financière Georges Court et de ses filiales Garage Court, Automobile Centre Bretagne, Golfe Automobiles et Pacific Automobiles (concessionnaires automobiles Renault, Dacia, Nissan), par la société Bodemer Immo, faisant partie du Groupe Bodemer, distributeur automobile des marques ou toute société du Groupe BODEMER pouvant s’y substituer".

 

Il s'agit là des affaires du groupe dirigé par Elisabeth Court situées à Quimperlé, Carhaix (29) et Ploemeur (56) dans les trois marques de l'Alliance pour un volume d'environ 2 500 VN. La publication de l'autorité de la concurrence ne dit rien, en revanche, sur la concession Kia, Cap Orient Automobiles, située à Vannes. Le groupe Court est un opérateur historique du Losange qu'il représente depuis 1914.

 

Cette reprise du groupe Court permet ainsi au groupe Bodemer, dirigé par Alain Daher, de renforcer son poids dans les réseaux Renault, Dacia et Nissan dont il est un des plus importants opérateurs. Le groupe Bodemer est d'ailleurs le premier groupe monoconstructeur avec un volume de 18 933 VN en 2017 mais également le troisième opérateur Renault/Dacia avec 19 954 VN en 2018. En outre, la reprise du groupe Court permet également au groupe Bodemer de renforcer ses positions dans le Morbihan (56) où il était présent à Vannes, Ploërmel et Saint-Avé et plus largement en Bretagne puisqu'avec 24 sites il est présent dans les 4 départements bretons ainsi qu'en Normandie (Orne, Calavados et Manche) via 8 représentations. 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'incontournable mais problématique vente en ligne

La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page