Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Marché flottes : troisième mois consécutif de baisse

Marché flottes : troisième mois consécutif de baisse

La morosité s’empare du marché des flottes avec une nouvelle baisse, la troisième de suite, du nombre d’immatriculations. En novembre, 71 262 véhicules particuliers et utilitaires légers ont été écoulés auprès des professionnels, un total en repli de 3 %.

 

Le marché des flottes patine. Les perturbations engendrées par le nouveau cycle d’homologation WLTP et les incertitudes liées à l’évolution de la fiscalité au 1er janvier 2019 poussent les entreprises à faire preuve d’attentisme. En novembre, les immatriculations de voitures particulières et d’utilitaires légers à destination des professionnels (LLD, administrations et sociétés) ont atteint 71 262 unités, un total en repli de 3 % par rapport à novembre 2017.

 

Du côté des voitures particulières, la tendance baissière est très marquée avec une mensualité achevée sur un repli de 4,7 %, à 41 184 unités. Les professionnels ont surtout levé le pied dans leurs achats de voitures diesel. Ce carburant dévisse de 18,8 %. On recense ici 25 771 immatriculations, contre 31 744 en novembre 2017. La part de marché du diesel est passée de 73,4 % à 62,6 % sur les deux périodes observées.

 

Les autres énergies ne sont pas touchées par ce ralentissement du marché. Au contraire, elles accentuent leur progression. Les immatriculations de voitures essence pointent à 11 214 unités (+44,4 %), de voitures hybrides à 2 574 unités (+45,9 %) et de voitures électriques à 1 589 unités (+199,2 %). Cet envol des électriques trouve son origine dans le déploiement de plusieurs centaines de véhicules en libre service à Paris par Renault et PSA.

 

Le marché des utilitaires légers a été plus solide avec des immatriculations en légère baisse de 0,6 %, à 30 078 unités. L’essentiel du volume est sans surprise assuré par les véhicules diesel (27 725 unités) malgré un léger tassement de 2 %. Les autres énergies progressent fortement (+78 % pour l’essence et +80 % pour l’électrique), mais les volumes demeurent modestes.

 

Un marché en hausse sur 2018

 

Depuis le début de l’année, le marché des flottes demeure bien orienté puisqu’il grimpe de 3,8 %, à 746 023 unités. Les immatriculations de voitures particulières, malgré une fin d’année difficile, sont en hausse de 4,9 %. Sur les 435 722 unités recensées, 297 476 fonctionnent au diesel (-7,3 %), 105 882 à l’essence (+51 %), 23 383 avec une motorisation hybride (+46 %) et 8 761 à l’électrique (+54,2 %).

 

Ces mouvements au niveau des énergies se traduisent par des évolutions sensibles des parts de marché. Le diesel domine encore les débats avec 68,3 % des immatriculations (77,2 % en 2017), devant l’essence (24,3 % en 2018 contre 16,9 % en 2017), l’hybride (5,4 % en 2018 contre 3,9 % en 2017) et l’électrique (2 % en 2018 contre 1,4 % en 2017).

 

Notons enfin que le marché des VUL progresse de 2,3 % depuis janvier, à 310 301 unités, avec une part de marché du diesel qui atteint 93,7 %.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rétro 2018 : une année dans les réseaux

L'exercice 2018 touche à sa fin et force est de constater que l'année fut plus qu'agitée pour l'ensemble des distributeurs. Avec l'entrée de PGA dans le capital du groupe Bernard, la prise de participation

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page