Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bagnoles s'implante en Autriche

Bagnoles s'implante en Autriche

Filiale française du Néerlandais Auto Import Online, la société Bagnoles poursuit son développement international avec la création d'une filiale autrichienne. En quelque temps, la petite entreprise a réussi à s'implanter sur quatre marchés européens.

 

Si la France reste une priorité, Bagnoles n'en oublie pas moins son envie de se développer à l'international. C'est ainsi que l'entreprise, filiale du Néerlandais Auto Import Online, vient d'annoncer la création d'une nouvelle filiale en Autriche.

 

Une filiale autrichienne qui sera gérée par Luigi La Macchia et sera basée à Neustift, dans le Tyrol. Si la nouvelle société commercialisera du VN comme du VO, et en particulier des véhicules de moins de 20 000 km, Bagnoles sera également spécialisée dans les marques Alfa Romeo, Jeep et Fiat. Un configurateur sur le site bagnoles.fr permet de configurer les voitures en fonction des souhaits des clients.

 

Créé en 2001, Auto Import Online a d'abord commencé par se spécialiser dans l'import et l'export de véhicules neufs. "Nous nous appuyons depuis de nombreuses années sur quelques fournisseurs fidèles et sérieux qui nous permettent d'envisager de nous développer et d'être sûr de nos bases", explique Cynthia Kuijper, l'une des dirigeants de Bagnoles.

 

En effet, Auto Import Online va ensuite s'exporter en Allemagne puis enrichir son offre avec le véhicule d'occasion récent et de moins de 20 000 km. Aujourd'hui, Auto Import Online écoule 3 000 VN et 2 000 VO, et emploie au total 10 personnes. Son business s'appuie sur l'achat de véhicules auprès de constructeurs, concessionnaires et des loueurs commercialisés, ensuite auprès des professionnels par lots ou par unité via sa propre logistique.

 

Si le développement international est un fait, le marché français est le principal pilier de son développement : 70 % de ses ventes sont exercées aujourd'hui dans l'Hexagone (22 50 VN et 1 500 VO) auprès de mandataires et de grands marchands. "Quelques concessionnaires font aussi appel à nous pour certains véhicules", ajoute Cynthia Kuijper. L'entreprise est notamment domiciliée en France, les équipes parlent couramment français et jouit d'une bonne réputation.

 

"La France est notre priorité de développement. C'est pour nous un grand marché où il faut savoir jongler entre les caractéristiques du prix et du relationnel. Et les professionnels ont aussi besoin de multiplier leur sourcing. C'est ce que nous leur apportons", analyse Cynthia Kuijper.  La dirigeante ne cache d'ailleurs pas ses ambitions pour l'Hexagone : bagnoles.fr, c'est le site pour les professionnels français, compte augmenter ses volumes de l'ordre de 30 % dès l'année 2019 avec une accélération sur le VO. Pour ce faire, une personne va rejoindre la société dont le but sera essentiellement de développer les nouveaux clients en France.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rétro 2018 : une année dans les réseaux

L'exercice 2018 touche à sa fin et force est de constater que l'année fut plus qu'agitée pour l'ensemble des distributeurs. Avec l'entrée de PGA dans le capital du groupe Bernard, la prise de participation

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page