Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Frédéric Mazzella à la co-présidence de France Digitale

Frédéric Mazzella à la co-présidence de France Digitale

Le président fondateur de BlaBlaCar a été nommé à la co-présidence de France Digitale, la principale fédération de start-up en Europe. Il entend militer pour l'harmonisation à l'échelle du continent.

 

Frédéric Mazzella prend un poste plus politique. Le très médiatique président-fondateur de BlaBlaCar vient d'être nommé co-président de France Digitale, la principale fédération de start-up en Europe, a-t-on appris par la voie de l'AFP, ce 23 novembre 2018. Il siégera à côté de Jean-David Chamboredon, l'autre co-président de la structure qui recense 1 200 jeunes pousses adhérentes, dont la valorisation dépasse le milliard d'euros, selon les chiffres communiqués.

 

Son entrée chez France Digitale est à dessein. Celui qui a démocratisé et consolidé le service de plateforme de covoiturage à travers l'Europe va mener bataille dans l'objectif de parvenir à une harmonisation de la législation européenne, un thème sur lequel il avait déjà pris la parole, il y a presqu'un an jour pour jour, lors du lancement de la première édition de l'European Startup Prize. La diversité des règlements qui s'appliquent dans tous les pays complique le déploiement, la gouvernance, l'industrialisation et la redistribution de valeurs sous forme d'actions aux collaborateurs – un mode de rémunération prisé dans le secteur des start-up.

 

France Digitale avait avancé sur le sujet. La fédération a créé une coalition européenne avec une trentaine de ses homologues en vue de proposer aux candidats aux prochaines élections européennes, prévues en mai 2019, de participer à des auditions publiques pour présenter leur vision des start-up. Frédéric Mazzella succède à Rachel Delacour, recrutée par le groupe américain Zendesk au poste de vice-présidente, à la suite du rachat de sa start-up Bime Analytics, en 2015.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rétro 2018 : une année dans les réseaux

L'exercice 2018 touche à sa fin et force est de constater que l'année fut plus qu'agitée pour l'ensemble des distributeurs. Avec l'entrée de PGA dans le capital du groupe Bernard, la prise de participation

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page