Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'activité VO, vecteur de croissance du groupe Parot

L'activité VO, vecteur de croissance du groupe Parot

L'opérateur vient de publier ses résultats financiers et commerciaux à l'issue du premier semestre de l'exercice. Son chiffre d'affaires affiche une progression de 26,9 %, en grande partie grâce aux performances réalisées par l'activité VO.

 

Comme tous les ans, le groupe Parot a pris l'habitude de publier régulièrement ses résultats financiers et commerciaux. En cette période de l'année, l'opérateur bordelais a donc publié ses résultat à l'issue du premier semestre 2018.

 

"La croissance de notre activité a été très satisfaisante au 1er semestre, supérieure à celle du marché sur tous nos segments de ventes. Nos résultats financiers restent toutefois inférieurs à nos attentes. Ils sont principalement impactés par la sous-performance des points de vente de VP acquis par le groupe depuis la fin 2016. Nous restons confiants dans la stratégie mise en œuvre pour atteindre nos objectifs de croissance, en accord avec notre ambition", a déclaré Alexandre Parot, PDG du groupe.

 

Dans le détail, l'activité sur le 1er semestre s'est soldée par un chiffre d'affaires de 262,7 millions d'euros, en progression de 26,9 % pour 12 757 véhicules vendus (+30,6 %). A périmètre constant, la croissance organique du CA progresse de 11,8 % grâce notamment à l'activité VO (36,5 % en volumes consolidés et +24,8 %) aussi bien sur le réseau physique que sur la plateforme Zanzicar.fr.

 

Cependant, sur ce premier semestre, le résultat d’exploitation du groupe a été négatif avec une perte de 500 000 euros sur la période quand, de son côté, le résultat exceptionnel s'est établi à -1 million d'euros. Son résultat net s’est également dégradé, la perte s’élevant à 2,6 millions d’euros.

 

Si le pôle véhicules commerciaux et dans une moindre mesure le pôle véhicules particuliers enregistrent des Ebitda positifs à 0,7 et 1,2 million d'euros, et des résultats d'exploitation de 0,9 et 0,2 million d'euros respectivement, le pôle digital affiche des résultats en berne.

 

En effet, ce pôle affiche de son côté un Ebidta de -1,3 million d'euros au premier semestre pour un résultat d'exploitation de -1,6 million d'euros. "Le développement de Zanzicar reste conforme à la feuille de route que s'est fixée le groupe. L'accélération commerciale observée devrait permettre d'absorber les coûts de structure engagés, tablant ainsi sur une réduction des pertes au second semestre et un Ebitda à l'équilibre d'ici la fin 2018", a expliqué le groupe.  

 

Pour le second semestre, le groupe Parot s'attend à un CA global situé entre 525 et 535 millions d'euros "au regard du trend des ventes constaté depuis juillet". Le groupe aborde le second semestre "plus en adéquation avec sa stratégie de développement et vise un net rebond de sa rentabilité sans confirmer un objectif d'Ebitda en croissance", a expliqué l'opérateur.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault : Thierry Bolloré provisoirement aux manettes

Le conseil d'administration a logiquement choisi le numéro deux de Renault pour assurer provisoirement la direction exécutive du groupe. En attendant des informations du Japon, Carlos Ghosn demeure le PDG du constructeur

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page