Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Un nouveau siège pour le groupe Collobert

Un nouveau siège pour le groupe Collobert

L'opérateur breton occupera d'ici l'an prochain un tout nouveau bâtiment qui accueillera notamment une nouvelle activité pour le véhicule d'occasion.

 

Le groupe Collobert va démolir, nous apprend Ouest-France, son bâtiment historique de la rue Toullec, à Lorient (56), où il exploitait une carrosserie et un centre de contrôle technique. Le local sera rasé et reconstruit sur des plans de l'architecte Philippe Sadou.

 

Le nouvel immeuble, dont le projet est porté par le groupe Collobert, occupera 2 000 m2, avec un parking en sous-sol, sur les 4 600 m2 de terrain. Au rez-de-chaussée : la carrosserie (avec une nouvelle cabine de peinture), le centre technique. En hauteur : deux plateaux de 250 m2 chacun, le dernier étage étant entièrement occupé par le groupe Collobert. Le bâtiment culminera à près de 13 mètres dans sa partie la plus haute. En outre, le groupe a décidé d'y créer une nouvelle activité de vente de véhicules d'occasion "toutes marques".

 

"Le bâtiment a fait son temps, Sa reconstruction nous permettra d'y installer notre siège social, avec bureaux et salles de réunion. Notre service comptabilité devrait aussi y être regroupé", a expliqué Joseph Collobert, le patron du groupe, à nos confrères de Ouest-France. Le premier coup de pioche sera donné l'été prochain.

 

Distributeur BMW et Mini en Bretagne (Lorient, Vannes Quimper), le groupe Collobert a écoulé 1 220 VN et 1 226 VO pour un CA de 80 millions d'euros en 2017.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault : Thierry Bolloré provisoirement aux manettes

Le conseil d'administration a logiquement choisi le numéro deux de Renault pour assurer provisoirement la direction exécutive du groupe. En attendant des informations du Japon, Carlos Ghosn demeure le PDG du constructeur

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page