Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bestmile se met (aussi) au conseil

Bestmile se met (aussi) au conseil

Réputée pour sa plateforme de gestion de flotte de véhicules autonomes, la société suisse Bestmile ajoute une compétence à son offre depuis qu'elle a décidé de proposer un conseil à la mise en œuvre de services de mobilité.

 

Service Design Offering, telle est la dénomination de la nouvelle branche du groupe Bestmile. La société suisse connue pour sa plateforme de gestion de flotte hybride – véhicules autonomes et traditionnels – vient de se lancer dans une activité supplémentaire, à savoir le conseil aux opérateurs de service de mobilité en phase de préparation au déploiement.

 

Le rôle de cette entité sera de minimiser les risques d'échec tout en accélérant la mise en œuvre d'un service de mobilité. La prestation de conseil sera donc délivrée sur la base d'une analyse fine des données. Ce qui permettra de dimensionner et d'organiser les services de transport en fonction de la demande réelle des consommateurs. Un paramètre élémentaire dans la conception d'un service de mobilité à la demande. La preuve par l'exemple a été apportée à Chicago avec le concours de compagnies de taxis.

 

Aussi utilisée soit la prestation, il faut y voir un relais de croissance pour Bestmile, en attendant que son cœur de métier arrive à maturité. Partenaires de Navya et Easymile, entre autres, dans les lancements de navettes autonomes, Bestmile souffre d'évoluer sur un marché encore à l'état d'expérimentation. C'est ainsi que le groupe suisse, qui a levé 11 millions de dollars en mars dernier pour financer sa croissance, a commencé à trouver de nouveaux débouchés. Le dernier en date voit Bestmile se placer comme le partenaire logistique d'Alto, un challenger sur le segment des VTC américains.

Copyright photo : Bestmile.com

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault : Thierry Bolloré provisoirement aux manettes

Le conseil d'administration a logiquement choisi le numéro deux de Renault pour assurer provisoirement la direction exécutive du groupe. En attendant des informations du Japon, Carlos Ghosn demeure le PDG du constructeur

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page