Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La licence OMSA passe le cap des 600 diplômés

La 14e promotion de la licence OMSA a été parrainée pendant un an par Franck Cazenave (Bosch).

La licence OMSA passe le cap des 600 diplômés

Lancé en 2004 à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée, le cursus professionnel dédié au management des services de l'après-vente automobile poursuit sa progression. Cette année, 94 % des étudiants ont trouvé un emploi dès la fin de leur formation.

 

C'est dans le cadre prestigieux de l'usine Bosch de Drancy (93) que la quatorzième promotion de la licence OMSA (Organisation et management des services de l'automobile) s'est retrouvée à l'occasion de la traditionnelle remise des diplômes. Un lieu qui n'avait rien d'anodin puisque les étudiants de l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée (Upem) ont été accompagnés pendant un an par Franck Cazenave, spécialiste du véhicule autonome et directeur Smart Cities (villes intelligentes) de Bosch pour la France et le Benelux.

 

Un parrain très investi

 

"C'est une année qui est passée extrêmement vite. C'était assez dingue de vivre ça avec vous et, moi qui suis très attaché à la transmission, j'ai été très heureux de vous rencontrer", a expliqué celui qui verra Anne Abboud (PSA Retail) lui succéder cette année. Parrain investi, Franck Cazenave aura permis à tous ces jeunes de vivre des expériences uniques avec des visites au siège tricolore de Bosch, mais aussi en Allemagne, sur le site de Ratingen, ou encore en leur ouvrant les portes de l'Urbagora, l'événement annuel dédié à la mobilité urbaine.

 

Preuve du lien créé pendant un an, le responsable et les néo-diplômés se sont livrés pendant près de deux heures à des échanges aussi sincères que débridés sur des questions d'actualité liées au véhicule électrique, autonome, connecté ou encore partagé. Ces festivités ont également permis à Olivier Calvet, responsable pédagogique, de faire un bilan au demeurant positif du cursus. Depuis 2004, la licence OMSA a formé 622 jeunes ! Autres chiffres satisfaisants, avec un taux de réussite aux examens de 94,3 % cette année, une insertion en sortie de diplôme de 94 % – dont 86 % dans l'entreprise d'accueil – et un nombre quasi nul d'étudiants quittant la formation en cours de route.

 

Des effectifs en hausse pour 2018-2019

 

Preuve de la vitalité du cursus, celui-ci est aujourd'hui soutenu par tous les principaux constructeurs automobiles ainsi que des enseignes comme Norauto ou Feu Vert. Conséquence, tous les diplômés ont trouvé des postes conformes aux promesses de l'Upem. Responsable d'atelier chez Citroën, réceptionnaire chez Mercedes, conseiller commercial chez PSA Retail, manager chez Caréco… la liste est aussi longue que flatteuse.

 

Côté MTSP (Maintenance et technologie des systèmes pluritechniques), licence cousine de l'OMSA créée en 2014, les résultats s'avèrent satisfaisant avec un taux de réussite de 81,3 % et un taux d'insertion de 69 %. Satisfait mais vigilant, Olivier Calvet met en exergue une tendance de fond "avec de plus en plus de jeunes qui souhaitent continuer leurs études après la licence. Nous n'avons rien contre ça, mais ce n'est pas la vocation d'un cursus professionnel". En constante progression, la licence OMSA accueille, pour l'année scolaire 2017-2018, 53 jeunes contre 37 pour celle MTSP.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le gouvernement propose un barème du malus moins sévère

Un amendement visant à assouplir le barème du malus a été déposé par le gouvernement dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2019. La grille débuterait toujours à 117 g/km

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page