Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bosch devient équipementier de Byton

Bosch devient équipementier de Byton

Un accord a été trouvé entre l'équipementier allemand et le constructeur de véhicules électriques haut de gamme chinois. Bosch fournira des solutions à Byton dans plusieurs registres, ont-ils fait savoir.

 

Voilà un partenariat qui va donner du crédit aux production de Byton. Neuf mois après avoir dévoilé sa vision industrielle au CES de Las Vegas, le constructeur chinois de véhicules électriques haut de gamme a scellé un contrat qui fait de Bosch un de ses équipementiers, a-t-on appris par voie de communiqué, ce 25 septembre 2018. Le groupe allemand travaillera sur la technologie de propulsion, les systèmes de freinage et sur les aides à la conduite.

 

"Bosch a une riche expertise dans la collaboration avec les plus grands constructeurs mondiaux depuis des années, a rappelé Dr Carsten Breitfeld, le co-fondateur et directeur général de Byton, à l'occasion de la cérémonie de signature. Nous pensons que cette expérience dans le champ automobile en fera un des principaux partenaires de Byton." Les termes de l'accord prévoient un échange bidirectionnel des connaissances et un partage des ressources.

 

Il est également entendu que Bosch et Byton construiront une plateforme servant à la promotion de la marque et de la technologie, au marketing produit, à la formation qualitative et personnelle ou encore à la relation client. Un support indispensable alors que le néo-constructeur prépare une mise en production de masse pour emboîter le pas à Nio, son concurrent direct en Chine, qui en août dernier annonçait préparer son introduction en Bourse.

 

A ce jour, Byton a présenté deux concepts 100 % électriques, la berline K-Byte et le SUV M-Byte. Le groupe exploite si emplacements dans le monde, dont trois en Asie (Shangai, Beijing, Hong Kong), deux en Amériques (Santa Clara, Los Angeles) et un en Europe (Munich).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le gouvernement propose un barème du malus moins sévère

Un amendement visant à assouplir le barème du malus a été déposé par le gouvernement dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2019. La grille débuterait toujours à 117 g/km

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page