Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Volkswagen, Bosch, Continental, Nvidia et Aquantia fondent l'alliance NAV

Volkswagen, Bosch, Continental, Nvidia et Aquantia fondent l'alliance NAV

L'automatisation de la conduite passera par l'intégration de réseaux embarqués dans les véhicules. Motif pour lequel cinq industriels, dont Volkswagen, Bosch, Continental, Nvidia et Aquantia, se sont employés à fonder une alliance dédiée à la standardisation technologique.

 

Les chantiers ouverts par l'automatisation de la conduite sont nombreux. Parmi eux, il y a celui de la connectivité, qui comprend notamment la nécessité de développer l'écosystème qui aboutira à la prochaine génération de réseau Ethernet multigigabit propre à l'automobile, soit des spécifications pour garantir l’interopérabilité, la sécurité et la fiabilité du réseau embarqué. C'est dans cette optique que les équipementiers Bosch, Continental et Nvidia se sont associés à Volkswagen et au spécialiste de l'Ethernet, Aquantia, pour fonder NAV (Networking for Autonomous Vehicles), une alliance dédiée à la mise en réseau pour les véhicules autonomes.

 

Les missions de cette énième alliance ont été définies de la sorte : le groupe défendra le développement de l'écosystème pour la prochaine génération de réseau automobile Ethernet multigigabit ; la création des spécifications pour garantir l’interopérabilité, la sécurité et la fiabilité du réseau embarqué ; la promotion des produits et solutions conformes aux nouvelles spécifications ; l'organisation de la liaison avec les organismes réglementaires ; et l'élaboration des activités de marketing pour sensibiliser et éduquer le marché et les utilisateurs.

 

"Les algorithmes IA divers et redondants sont la clé de l’automatisation de niveau 5. Toutefois, le volume des données généré par de multiples types de capteurs (caméra, radar, lidar, ultrason) peut atteindre 32 To toutes les huit heures, rappelle James Hodgson, analyste principal pour la conduite autonome chez ABI Research. Ce niveau de transfert de données nécessite de nouveaux réseaux ultra rapides, y compris l’Ethernet multigigabit. L’alliance NAV catalysera le développement d’une nouvelle génération fiable de plateforme de mise en réseau pour les voitures sans conducteurs."

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L’Europe envisage de réduire de 30 % les rejets de CO2 en 2030

Le 10 juillet, les députés des commissions Transports et Industrie ont examiné le texte relatif aux objectifs des émissions de CO2 post 2020. Avec, à la clé, une baisse attendue de 30 % d’ici 2030,

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page