Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Bientôt une usine Tesla en Chine ?

Tesla pourrait bientôt implanter une usine à Shanghai.

Bientôt une usine Tesla en Chine ?

Avec l'assouplissement des règles de création de coentreprises en Chine, dès 2018 pour les productions de VE, Tesla a annoncé qu'il était en bonne voie pour implanter une usine à Shanghai.

 

Après avoir été chahuté par les marchés ces derniers mois, Tesla pourrait connaître une fin d'année tout autre. En effet, en plus d'atteindre la rentabilité promise par Elon Musk, le constructeur américain serait en bonne voie pour ouvrir sa première usine en Chine. "Nous sommes incroyablement enthousiastes à l'idée de construire notre première +Gigafactory+ ("usine géante") en dehors des Etats-Unis, en Chine, précisément à Shanghai", a déclaré Robin Ren, à la tête des ventes mondiales du constructeur de voitures électriques haut de gamme.

 

Les actuelles discussions avec les autorités chinoises vont en ce sens. Le dirigeant a ajouté, lors de l'assemblée générale des actionnaires, que les discussions avec les autorités chinoises se passaient "vraiment très bien" et promis davantage de détails sur le projet, "bientôt". Une perspective qui doit beaucoup à la décision de Pékin d'assouplir les règles concernant la création de coentreprises.  

 

Pour que Tesla puisse produire des véhicules abordables, "il sera très important de baser la production au moins au niveau continental", a ajouté le patron du groupe Elon Musk. Tesla souhaiterait à terme ouvrir dix à douze usines de ce type dans le monde, dont une en Europe, et il espère en déterminer la localisation précise d'ici la fin de l'année, a ajouté le président. Dans tous les cas, ces futures usines produiront des véhicules et des batteries. Pour l'heure, la seule "giga factory" est située dans le Nevada, aux Etats-Unis, et se concentre sur la production de batteries seulement car les véhicules sont assemblés sur le site de Freemont, en Californie.

 

Si ce projet chinois aboutissait, Tesla, qui vend déjà des véhicules en Chine, pourrait y changer de dimension tant le marché local est demandeur. Pour mémoire, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les ventes mondiales de véhicules électrifiés (VE, Hybride et PHEV) ont atteint 1,1 million en 2017, dont plus de la moitié écoulée en Chine (580 000 unités, en hausse de 72 %). Avec un tel potentiel, mais aussi un système de production enfin réglé, Tesla pourrait connaître une nouvelle envolée. Cela étant, la marque californienne doit aller relativement vite car, à partir de 2019-2020, la concurrence sera plus sérieuse. On pense notamment à la Porsche Mission-e, au SUV Audi e-tron ou encore à la future berline BMWi 4.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Brexit : une opportunité pour l’industrie automobile française ?

A l’occasion du FEAL 2018, congrès sur l’industrie automobile du futur, la question du Brexit sur les activités industrielles britannique et européenne a été posée. Pour plusieurs intervenants,

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page