Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Qui est What3Words, la start-up qui a séduit Mercedes et TomTom ?

Qui est What3Words, la start-up qui a séduit Mercedes et TomTom ?

Elle s'est invitée à bord des Mercedes Classe A de dernière génération et vient de convaincre TomTom de conclure un partenariat. L'application What3Words veut réinventer le monde de la navigation en changeant les chiffres par des mots simples.

 

"Source.lâchant.prouvons." Difficile à croire, mais il s'agit bien d'une adresse de destination. En l'occurrence, celle de la porte d'entrée du Mercedes-Benz Center, haut lieu stratégique de Mercedes-Benz France. Cette manière de renseigner son GPS est l'invention de What3Words, une start-up britannique, et pourrait faire son chemin puisque, après avoir vu le constructeur allemand monter au capital de l'entreprise à hauteur de 10 %, c'est TomTom qui a décidé d'explorer cette nouvelle piste.

 

Pour mieux comprendre l'intérêt de What3Words, il faut revenir à la genèse du projet. Chris Sheldrick, le président co-fondateur de la start-up, exerçait avant cela le métier de producteur de musique. Devant la difficulté à guider ses musiciens vers les points de rendez-vous les jours de spectacle, il a eu l'idée de repenser le système de localisation. Ainsi, avec un groupe d'ingénieurs en informatique, il a littéralement découpé l'intégralité du planisphère (terre et mer) en surface de 3x3 mètres, soit 57 billions de carrés. Ensuite, il a recoupé cette base de données de géolocalisation avec… le dictionnaire d'anglais, de sorte à ce que chacun des carrés corresponde à une combinaison unique de trois mots simples.

 

Depuis, plusieurs langues ont été intégrées à What3Words, dont le français. Le japonais est en cours de finalisation et le chinois "progresse". "Nous ne faisons pas de traduction littérale, puisqu'il faut s'assurer que les mots seront toujours simples pour l'utilisateurs, quelle que soit sa langue", expliquait Ashley Marie Cashion, responsable du développement, en marge de l'événement organisé en avril par Nuance, le spécialiste de la synthèse vocale qui a conçu le système de Mercedes Classe A. L'application pouvant être téléchargée sur mobile, outre ses déclinaisons à retrouver dans les véhicules.

 

Alternative aux problématiques de voirie

 

En France, What3Words n'a pas encore percé. Il n'y a même pas de représentant sur le territoire. Mais dans certains pays anglophones, comme l'Afrique du Sud, les commerçants ont déjà intégré la formule sur leurs supports publicitaires. Et pour cause, il existe encore de nombreux territoires où la voirie ne dispose pas encore de numérotation claire, voire même de nom. Que dire aussi de la barrière de la langue qui complique parfois la frappe de mots ? What3Words estime par ailleurs dans son livre blanc que 70 % des adresses indiquées ne mènent pas précisément à la porte. Ce que son système en "3x3" entend solutionner.

 

Le modèle économique peut prendre plusieurs formes. La start-up propose une utilisation sous licence, en API, comme TomTom vient de le retenir. Elle imagine également équiper les systèmes personnels et les logisticiens. Agnostique, elle propose à l'usage de basculer vers d'autres applications de navigation ou de transport, dont Google Maps, Uber, Waze ou Citymapper, à titre d'exemple. Pour Antoine Saucier, le directeur général de TomTom Automotive, cet accord "démontre [l']engagement à adopter une nouvelle technologie d'adressage facile à utiliser et à intégrer". Le concept novateur de la start-up anglaise sera implémenté sur les solutions TomTom onsumer et Automotive au cours du second semestre 2018.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Volvo inaugure sa première usine américaine et dévoile la S60

Le Suédois dispose maintenant d'un outil de production sur son troisième marché mondial, les Etats-Unis. Dans un premier temps, cette usine de Charleston produira la nouvelle berline S60 avant d'être

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page