Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Rezauto ou le lien entre particuliers et pros

Rezauto ou le lien entre particuliers et pros

La start-up investit le marché du véhicule d'occasion en se positionnant comme passerelle unique pour les particuliers souhaitant vendre leur véhicule à des professionnels. Les groupes BymyCar ou Favret sont déjà des partenaires de la jeune pousse.

 

"Cela fait plus de trente ans que je travaille dans le secteur automobile. J'ai réalisé que la problématique numéro 1 du marché était la gestion des stocks. Il est quasiment impossible pour un professionnel de répondre instantanément à une demande précise puisque son offre VO est limitée par sa capacité de stockage. Nous proposons aux pros de l'automobile de contourner cette contrainte en leur offrant un accès au plus grand stock de VO", explique en substance Gilles Pleissel, fondateur du portail Rezauto. La start-up permet ainsi aux particuliers de proposer leur véhicule à la vente à tout un panel de professionnels inscrits sur la plateforme. En retour, ces mêmes pros peuvent aussi déposer leurs annonces, alimentant de fait le stock de VO disponibles.

 

En somme, Rezauto est une plateforme communautaire de partage de stock VO entre les particuliers et les professionnels du secteur, un service CtoB. Si le service est gratuit pour les particuliers, les professionnels doivent s'abonner moyennant un coût de 83 euros par mois. Par ailleurs, si les particuliers peuvent proposer leur voiture sur le site, ils ne peuvent pas en acheter.

 

En effet, Rezauto reste une plateforme de vente de VO qui ne fait pas de C2C et permet seulement aux pros d'acheter des VO auprès d'autres pros ou des particuliers. Son rôle reste avant tout de sécuriser la vente de VO entre particuliers.

 

Depuis février dernier, Rezauto recrute ses franchisés qui seront les vendeurs secteur de son réseau. Chacun a donc pour mission de promouvoir les services de Rezauto sur sa zone. L’investissement s’élève à 2 500 euros et une formation gratuite est proposée afin de maîtriser tous les outils du site.

 

En outre, Rezauto s’appuie sur des partenaires comme les groupes de distribution ByMyCar ou Favret (Hyundai, Suzuki), et d'autres opérateurs devraient rejoindre Rezauto cette année. La plateforme revendique plus de 500 véhicules partagés sur la plateforme en 2017.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA confiant pour redresser la barre en Chine

Après trois années de baisse ayant conduit PSA a vendre "seulement" 387 000 véhicules en 2017 dans le pays, le groupe français dirigé en Chine par Carlos Gomes veut inverser la tendance dès cette

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page