Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Novares n'entrera finalement pas en Bourse

Novares n'entrera finalement pas en Bourse

Evoquant des "conditions de marché particulièrement défavorables", l'équipementier automobile, autrefois dénommé "Mecaplast", vient d'annoncer le retrait de son introduction en Bourse.

 

"La forte volatilité des marchés survenue depuis le lancement de l'introduction en Bourse ne permet pas de réaliser une opération dans l'intérêt de la société, de ses actionnaires et de ses salariés." C'est ainsi que l'entreprise a justifié, mardi dernier, l'abandon du projet visant à la faire entrer en Bourse. Une ambition qui avait déjà été reportée en novembre dernier avant d'être relancée fin janvier et donc d'être à nouveau abandonnée.

 

Des statistiques américaines sur une forte progression des salaires semblent avoir ravivé les craintes d'un regain de l'inflation et provoqué une sévère correction des cours à Wall Street, qui s'est propagée aux grandes places mondiales. Depuis le 26 janvier, le CAC 40, indice vedette de la Bourse de Paris, a ainsi chuté de plus de 7,5 %.

 

Pas de nouvelle date avancée

 

Novares n'a pas donné mardi de nouvelle date pour une éventuelle nouvelle tentative de s'introduire en Bourse, disant simplement dans son communiqué vouloir "poursuivre sa stratégie axée sur l'innovation et le renforcement de ses activités dans les zones à fort potentiel".

 

L'entreprise, née après le rachat fin 2016 de l'Américain Key Plastics par Mecaplast, est aujourd'hui détenue à 72 % par le fonds d'investissement Equistone Partners Europe. La banque d'investissement Bpifrance possède 15 % des parts. Le reste du capital est entre les mains de la famille fondatrice (6 %) et des dirigeants de la société (8 %).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault enregistre des résultats financiers record pour 2017

Renault, qui n'a jamais vendu autant de voitures dans son histoire, avance un chiffre d'affaires inégalé de 58,77 milliards d'euros, en hausse de 14,7 %, et une marge opérationnelle de 6,6 %.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page