Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Dongfeng vise les 2,6 millions de véhicules vendus d’ici à 2022

Dongfeng vise les 2,6 millions de véhicules vendus d’ici à 2022

Via son plan DFL Triple One, Dongfend Motor nourrit l’ambition d’atteindre d’ici à 2022 un chiffre d’affaires de 38,5 milliards d’euros avec un volume de 2,6 millions de véhicules neufs vendus. Pour ce faire, le constructeur prévoit l’introduction de 40 nouveaux modèles, dont 20 électrifiés.

 

En 2017, Dongfeng Motor, co-entreprise détenue à 50/50 par le constructeur chinois Dongfeng et Nissan, a affiché des ventes record : 1,52 million de véhicules ont été écoulés via les bonnes performances de quelques modèles phares, à l’instar des Nissan Sylphy, X-Trail, Qashqai ou encore Tena, mais aussi Infitini Q50L et QX50. Du côté des utlitaires, les Nissan Navara, Dongfeng Duolia et Captain se sont imposés comme piliers.

 

Le constructeur compte bien pérenniser cette tendance dans les années à venir via son plan DFL Triple One, basé sur deux objectifs : l’atteinte d’ici à 2020 d’un chiffre d’affaires de 38,5 milliards d’euros et d’un volume de ventes de 2,6 millions de véhicules grâce à la multiplication par trois du volume de ventes de Venucia et Infiniti. Segments sur lesquels le constructeur mise plus particulièrement les SUV, pick-up et utilitaires. Pour satisfaire ces ambitions, le constructeur chinois introduire plus de 40 modèles toutes marques confondues, sur tous les segments, des véhicules premium aux utilitaires.

 

Une accélération sur l’électrique

 

La moitié d’entre eux seront électrifiés, soit 100 % électriques, soit équipés du e-Power. Six modèles devraient être proposés dès 2018 et 2019 chez Nissan, Dongfeng et Venucia. Objectif : que 30 % des véhicules vendus par Dongfeng Motor soient électriques. De son côté, Infiniti proposera 25 % de véhicules électriques de sa gamme en 2022, avant une électrification complète à l’horizon 2025.

 

Second axe majeur de développement pour le constructeur, la conduite autonome à travers ses technologies ProPilot notamment. En Chine, marché propice au développement de ses véhicules grâce à une réglementation souple, Dongfeng Motor souhaite introduire des véhicules a conduite autonome de niveau 2 l’année prochaine.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La rentabilité moyenne du réseau Seat doublée en 2017

Après une année 2017 réussie sur le plan commercial pour Seat, les distributeurs peuvent avoir le sourire. Le plan produits dynamique de la marque leur a permis en 2017 de doubler leur rentabilité

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page