Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Hyundai allie hydrogène et conduite autonome

Hyundai allie hydrogène et conduite autonome

Le constructeur a réuni sur un seul et même véhicule ses technologies mises au point dans deux domaines clés pour l’avenir de l’automobile : la conduite autonome et l’hydrogène. Des prototypes qui préfigurent les modèles de série, disponibles à partir de 2021.


Combiner deux technologies de l’automobile de demain, l’hydrogène et la conduite autonome, Hyundai l’a fait. Le constructeur coréen a mis à la route une flotte de cinq véhicules à hydrogène, autonomes de niveau quatre. Les trois Nexo, modèle disponible dès cette année sur certains marchés, et deux Genesis G80 ont parcouru 190 kilomètres en toute autonomie sur un parcours reliant Séoul à Pyeongchang.


Changements de fils, manœuvres de dépassement, franchissement des barrières de péage ont été effectués sans intervention du conducteur. Jusqu’ici, les essais de conduite autonome du constructeur avaient été réalisés à vitesse limitée sur des portions de routes nationales. C’est donc la première fois que des modèles autonomes ont pu parcourir une distance aussi longue à des vitesses aussi élevées, autour de 110 km/h.


Un véhicule totalement autonome d’ici à 2030


Pour ce faire, chacun des cinq véhicules ont été équipés de technologies de conduite autonome de niveau 4 : aux technologies dont sont déjà équipés les modèles de série actuels Hyundai, se sont ajoutés plusieurs caméras et un système de guidage au laser (Lidar).


"L’ajout d’un petit nombre de capteurs sur des véhicules de série est la clé d’une conduite totalement autonome permettent à l’entreprise de se rapprocher de la commercialisation de technologie de conduite autonome", précise le constructeur. Qui prévoit ainsi de commercialiser un système de conduite autonome de niveau 4 d’ici à 2021, tandis que la conduite totalement autonome est prévue à l’horizon 2030.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
La rentabilité moyenne du réseau Seat doublée en 2017

Après une année 2017 réussie sur le plan commercial pour Seat, les distributeurs peuvent avoir le sourire. Le plan produits dynamique de la marque leur a permis en 2017 de doubler leur rentabilité

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page