Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le Japon résiste grâce aux kei cars

Le Japon résiste grâce aux kei cars

La chute de 5,7 % des véhicules traditionnels a été compensée par les kei cars qui ont progressé de 8,7 %. Ainsi, la baisse du marché japonais se limite à 0,5 % en janvier.

 

Dans la foulée d'une année compliquée, avec notamment les scandales successifs sur les certifications chez Nissan et Subaru, le marché nippon débute relativement mal l'année 2018 sur le front des véhicules classiques avec un recul de 5,7 % en janvier (hors kei cars). Dans le détail, 243 435 véhicules de plus de 660 cm3 (voitures, camions, bus), dont 215 058 voitures de tourisme, se sont écoulés dans l'archipel, contre 258 085 unités un an plus tôt, un déclin plus marqué qu'en décembre (-1 %), selon les chiffres publiés jeudi par l'association des concessionnaires automobiles japonais (Jada).

 

Nissan, partenaire du groupe français Renault, a de nouveau connu un mois chahuté avec une baisse de ses livraisons de 11,8 %. La firme avait révélé en septembre que les inspections finales de ses véhicules produits au Japon et destinés au marché intérieur étaient pratiquées par des inspecteurs non habilités à le faire, et avait suspendu dans la foulée sa production dans ses six usines nippones durant deux semaines. L'impact s'atténue cependant au fil des mois : Nissan avait subi une dégringolade de plus de moitié en octobre, de quasiment autant en novembre, puis de 23 % en décembre. Subaru, touché par une affaire similaire, a de son côté vu ses ventes chuter de 26 %.

 

Sur le marché typiquement japonais des mini-voitures (kei cars), dont la cylindrée du moteur est inférieure ou égale à 660 cm3, les ventes globales ont en revanche augmenté de 8,7 % (à 156 105 unités), d'après des données diffusées séparément par l'association japonaise des mini-véhicules. Après un passage à vide, ces petites automobiles, nettement moins onéreuses que les automobiles classiques, ont retrouvé la forme au cours des derniers mois. Au total en janvier, tous gabarits et types de véhicules confondus, les ventes automobiles se sont repliées de 0,5 %, à 399 540 unités. (Avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Seat prépare son réseau à l'arrivée de la marque Cupra

C'est à Barcelone que Seat a présenté Cupra, auparavant griffe sportive devenue marque à part entière, animée par un plan produits et une stratégie de réseau en construction. En France, 20 concessionnaires

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page