Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Dieselgate : Bosch impliqué dans l'affaire Chrysler

Dieselgate : Bosch impliqué dans l'affaire Chrysler

Nouveau rebondissement dans le cadre de l'affaire des fraudes aux émissions de moteurs Diesel. La justice allemande s'intéresse à Bosch, dont une filiale serait citée dans le dossier Chrysler, aux Etats-Unis.

 

L'étau se resserre autour de Bosch. Le parquet de Stuttgart a annoncé, le 31 janvier 2018, avoir ouvert la semaine passée une investigation visant deux salariés de Robert Bosch LLC "pour soupçons de complicité de fraude". D'après les informations recueillies par l'AFP, une filiale américaine de l'équipementier est soupçonnée d'avoir participé à la fraude sur les émissions polluantes de véhicules Diesel Chrysler.

 

Les deux employés de cette filiale américaine de Bosch sont soupçonnés d'être impliqués dans la commercialisation sur le marché américain, à partir de 2014, de véhicules Diesel de marque Chrysler, mais également des Jeep Grand Cherokee équipés des blocs Diesel 3 litres ainsi que des camionnettes à plateau Ram 1500. Autant de véhicules "chez lesquels l'efficacité du système de contrôle des émissions en dehors des tests menés par les autorités a été réduite sans justification technique", a expliqué le parquet dans un communiqué.

 

Rappelons que, comme en France, le groupe italo-américain Fiat-Chrysler fait l'objet de poursuites aux Etats-Unis. Il y est accusé d'avoir faussé le niveau réel des émissions polluantes de véhicules Diesel lors des contrôles. Des faits pour lesquels Volkswagen a déjà reconnu sa culpabilité outre-Atlantique.  

 

Perquisition dans le dossier Audi

 

Bosch a affirmé à l'AFP "soutenir les investigations en cours" et "coopérer pleinement avec les autorités compétentes". L'équipementier se trouvait dans l'œil du parquet de Stuttgart dans le cadre de trois enquêtes sur les émissions polluantes de Volkswagen, Daimler et Audi. Concernant la marque aux anneaux, le parquet de Munich a, quant à lui, annoncé ce 31 janvier 2018 avoir ordonné la perquisition de six appartements privés de "salariés ou d'ex-salariés" d'Audi, après les premières perquisitions visant des locaux du constructeur en mars 2017.

 

Lors de la conférence de presse annuelle, le 29 janvier dernier, le patron de Bosch, Volkmar Denner, a appelé l'industrie automobile à plus de "transparence" pour restaurer la confiance des consommateurs dans la technologie Diesel, qui connaît un déclin en Europe, tout en vantant les mérites en matière d'émissions des moteurs Diesel les plus récents.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault enregistre des résultats financiers record pour 2017

Renault, qui n'a jamais vendu autant de voitures dans son histoire, avance un chiffre d'affaires inégalé de 58,77 milliards d'euros, en hausse de 14,7 %, et une marge opérationnelle de 6,6 %.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page