Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Hyundai et Cisco repensent la connectivité des véhicules

Hyundai et Cisco repensent la connectivité des véhicules

Les annonces sur le véhicule connecté se succèdent alors que tous les constructeurs se sont emparés du sujet. Or, qui dit véhicules connectés dit données, mais aussi réseau. C’est précisément sur ce dernier point que se penche Hyundai avec l’aide de Cisco.

 

Le constructeur sud-coréen et l’informaticien, en unissant leurs compétences, visent la création d’une plateforme automobile connectée flexible et sécurisée, mais surtout capable de gérer la quantité exponentielle de données générées par les véhicules toujours plus connectés et autonomes. 

 

 

Hyundai n’en est pas à son coup d’essai en la matière puisque, en 2013 déjà, ses équipes commençaient à travailler sur la plateforme de service des véhicules connectés baptisée "ccSP" et sur le Hyundai Car Cloud, système d’exploitation des véhicules connectés ecOS (Connected Car Operating System).

 

 

Une plateforme flexible, sécurisée et de haute capacité

 

 

Pour élaborer cette nouvelle plateforme, les deux partenaires comptent s’appuyer sur la technologie Ethernet plutôt que sur le traditionnel système CAN (Controller Area Network). Son avantage : offrir une vitesse de traitement bien supérieure à 1 Gb/s et supporter le contrôle des données intégrées. Avec, à la clé, la possibilité de multiplier les connexions, donc de traiter simultanément un grand nombre de données provenant de plusieurs composants du véhicule.

 

 

Flexible et configurable, cette plateforme permettra d’intégrer au fil de l’eau de nouvelles données, donc de nouveaux services, mais aussi de programmer des mises à jour à distance. Le lancement de cet outil est prévu pour 2019, date à laquelle Hyundai devrait aussi mettre sur le marché un véhicule de série "hyperconnecté", ouvert à de nouvelles fonctionnalités et services.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen au-dessus des 15 millions de VN

Il a fallu attendre 10 ans pour que le marché automobile européen approche de son niveau d’avant-crise. En 2017, la barre symbolique des 15 millions de véhicules neufs immatriculés a de nouveau été

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page