Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Durisotti sort du rouge et prépare 2018

Durisotti sort du rouge et prépare 2018

Le constructeur-carrossier s'attend à redevenir rentable cette année, fort d'un chiffre d'affaires en hausse de 30% sur les dix premiers mois de 2017. Prés à ouvrir son capital, il souhaite exporter toujours plus et continuer à innover, une toute nouvelle solution devant d'ailleurs être présentée lors de Solutrans.

 

Durisotti aura sans doute entamé une année de reconquête en 2017. Le constructeur-carrossier, toujours en plan de continuation suite à un placement en redressement judiciaire survenu courant 2012, estime en effet qu'il sera rentable sur l'ensemble de l'exercice, année au cours de laquelle il s'attend à réaliser un chiffre d'affaire de 44 à 46 millions d'euros. "Sur les dix premiers mois de l'année, notre chiffre d'affaires a augmenté de 30%", souligne François Loor, directeur général de Durisotti.

 

Outre un exercice précédent en demi-teinte, cette hausse s'explique aussi par un afflux de commandes auprès de ses clients grands comptes privés et grands comptes publics. Sur les dix premiers mois de l'année, sa production a ainsi reposé sur ses clients force de l'ordre type police et gendarmerie à un peu moins de 40% et sur ses clients grands comptes privés à hauteur de 25% ou 26% (environ 20% via ses contrats constructeurs et en ne prenant pas en compte ses sites de Metz et Lorraine, le solde provenant de ses ventes de kits ainsi que celles effectuées dans les réseaux constructeurs). Durisotti est donc logiquement optimiste quant à l'évolution de son activité sur les prochains mois et sur tout l'exercice 2018.

 

Le constructeur-carrossier a ainsi l'intention de généraliser les panneaux en fibres de lin sur toutes ses futures productions d'utilitaires - cette innovation interne a reçu le prix de de l'innovation dans la catégorie développement durable lors de l'édition 2015 de Solutrans - mais aussi la volonté d'accroître ses activités à l'export (le carrossier-constructeur en a déjà dans de très nombreux pays, notamment en Allemagne, en Belgique, en Italie, en Suède, au Royaume-Uni, au Maroc et en Algérie).

 

Afin d'accélérer son développement, l'entreprise n'exclut pas non plus d'ouvrir son capital à un investisseur, l'entreprise étant aujourd'hui intégralement détenue par des membres de famille Durisotti. "Nous n'excluons pas non plus de procéder à des opérations de croissance externe", note François Loor. Et l'innovation va rester un axe majeur de développement pour le constructeur-carrossier. Pour preuve, il va présenter une toute solution de livraison sur la prochaine édition de Solutrans. Elle conjuguera écologie et ergonomie. A noter que le carrossier-constructeur fait aussi désormais de la sous-traitance industrielle.

 

Durisotti en chiffres :

4 sites de production (Sallaumines, Agen, Metz et Lorraine)

221 collaborateurs (Sallaumines + Agen)

18500 véhicules produits par an

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen retrouve des couleurs

Avec 1,169 million d'unités écoulées en octobre (+5,9%), les ventes de véhicules sont reparties à la hausse après un mois de septembre maussade. Le marché est avant tout tiré par les Latins. Les constructeurs

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page