Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Valeo déçoit ses investisseurs

Jacques Aschenbroich, P-dg de Valeo.

Valeo déçoit ses investisseurs

Alors que la croissance de l'équipementier tricolore a ralenti au troisième trimestre, son titre a perdu dans la foulée près de 5% de sa valeur à la Bourse de Paris.

 

Tiré par le dynamisme des ventes en Chine et en Amérique du Sud, le chiffre d'affaires de Valeo a progressé de 8%, à hauteur de 4,3 milliards d'euros, au cours des trois derniers mois, à taux de change et périmètre constants, par rapport à la même période 2016. Un résultat toutefois inférieur à ceux enregistrés au cours du premier (+22%) et deuxième trimestre (+12%).

 

"Le chiffre d'affaires au troisième trimestre ressort nettement en dessous des attentes, indique le cabinet Invest Securities. La capacité du groupe à délivrer une surperformance impressionnante est tombée en panne." Une situation que Jacques Aschenbroich, P-dg de Valeo, justifie par des "vents contraires" subis ces derniers mois, faisant ici référence à la situation géopolitique entre la Chine et la Corée du Sud ou de la hausse du coût des matières premières.

 

5% de croissance pour 2017

 

Assez logiquement, la publication de ces résultats a provoqué une chute du titre de l'équipementier à la Bourse de Paris. Sur un marché en légère baisse (-0,37%), l'action Valeo perdait hier 4,59% de sa valeur à 57,98€. "Ce ralentissement de la croissance prend le contrepied de nos attentes de rattrapage après un deuxième trimestre qui donnait déjà des signes de faiblesse", ajoutent les analystes d'Invest Securities. Ces derniers sont ainsi passés de la recommandation "acheter" à "neutre" sur le titre.

 

Nonobstant ce recul, Valeo n'a pas revu à la baisse ses objectifs annuels et table toujours sur "une croissance de son chiffre d'affaires supérieure de plus de 5 points à celle du marché".

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le marché européen retrouve des couleurs

Avec 1,169 million d'unités écoulées en octobre (+5,9%), les ventes de véhicules sont reparties à la hausse après un mois de septembre maussade. Le marché est avant tout tiré par les Latins. Les constructeurs

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page