Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le déclin du marché britannique se poursuit

2,15 millions de véhicules neufs ont été écoulés au Royaume-Uni depuis le 1er janvier, soit une perte de 3,9% sur un an.

Le déclin du marché britannique se poursuit

Entre incertitudes politiques et économiques, le Royaume-Uni voit ses ventes de véhicules neufs reculer de 9,3% en septembre, et ce pour le sixième mois consécutif.

 

Selon les dernières statistiques de la SMMT, l'Association britannique des constructeurs et des vendeurs d'automobiles, les immatriculations de véhicules neufs ont reculé de 9,3% le mois dernier outre-Manche, à hauteur de 426170 unités. Il s'agit là du sixième mois négatif de rang pour le deuxième marché automobile européen, qui enregistre par ailleurs à cette occasion sa première baisse pour un mois de septembre depuis six ans.

 

85 000 ventes de moins sur un an

 

"Septembre est toujours un baromètre de la santé du marché britannique des nouvelles immatriculations, et donc ce repli constitue une source importante d'inquiétude", juge Mike Hawes, directeur général de la SMMT. Et ce dernier de pointer "les incertitudes économiques et politiques" qui pèsent sur la confiance des consommateurs tout autant que des entreprises et qui les encourage à "repousser leurs achats importants".

 

Tandis que le marché accuse désormais une perte de 85000 immatriculations sur l'ensemble de l'année (-3,9% pour un total de 2,15 millions de ventes), Mikes Hawes note que le flou entourant les modalités du Brexit est aujourd'hui renforcé par la "confusion" qui règne chez les consommateurs locaux quant aux nouvelles mesures mises en place par le gouvernement de Theresa May pour limiter les émissions polluantes.

 

- 21 % pour Peugeot, - 28 % pour Renault !

 

Dans le détail, les chiffres de la SMMT montrent que les ventes de véhicules Diesel ont lourdement chuté en septembre, de l'ordre de 21,7%, alors que celles de modèles essence n'ont reculé "que" de 1,2%. Au niveau des canaux, les ventes aux particuliers se sont établies à 204055 unités, soit 8,8% de moins qu'il y a un an, et celles aux entreprises ont diminué de 10,1%, à hauteur de 200289 unités, confirmant au passage l'analyse de Mikes Hawes.

 

Enfin, côté constructeurs, le numéro un britannique, Ford, voit ses volumes fondre de 19%. Volkswagen réussit contre toute attente à se défaire des turpides locales et de sa propre instabilité pour enregistrer une belle progression de 7,7% alors que Vauxhall, troisième marque sur ce marché, accuse à l'inverse un sévère revers de 25,5% et 10000 unités ! Les représentants tricolores connaissent les mêmes difficultés avec Citroën à -8,9%, Dacia à -15%, Peugeot à -20,6% et Renault à -28,4%.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page