Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mov'eo en dit plus sur le projet Tevac

Mov'eo en dit plus sur le projet Tevac

Le pôle de compétitivité vient de dévoiler les recommandations du bureau d'études BMCP sur le projet de déploiement d'une expérimentation à grande échelle de véhicules autonomes et connectés sur le territoire de la Vallée de la Seine.

 

Faire d'un territoire un fleuron des véhicules autonomes et connectés ne s'improvise pas. Mov'eo a donc très logiquement confié une mission d'inventaire, d'analyses et de diagnostic au bureau d'études BMCP, l'un de ses membres, dès que le pôle de compétitivité a reçu le feu vert pour lancer sur la Vallée de la Seine le projet Tevac (Territoire d’Expérimentation pour le Véhicule Autonome & Connecté). Réalisé dans le cadre du contrat de plan interrégional Etat-Régions Vallée de la Seine suite à l’appel à manifestation d’intérêt "Transition écologique et valorisation économique" lancé par les régions Ile-de-France et Normandie (en partenariat avec l'Ademe), il a vocation à créer un véritable écosystème autour des véhicules autonomes et connectés. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les recommandations du bureau d'études sont tout sauf négligeables.

 

BMCP recommande, pêle-mêle, qu'il convient d'étendre le périmètre géographique officiel du projet à un périmètre interrégional Normandie/Ile-de-France, de renforcer le réseau des acteurs impliqués à l'échelle internationale, d'y intégrer des gestionnaires de voiries et autres directions d'urbanisme, de faire aussi en sorte de rechercher des cas d'usage des véhicules autonomes et connectés en tant que véhicules d'intervention ou d'urgence et de valoriser toutes les données récoltées. Sur ce dernier point, le bureau d'études estime notamment qu'il convient "de trouver une solution, telle une plateforme digitale ou une API, pour le partage des données afin de les rendre accessibles au grand public". La Vallée de la Seine se veut la Vallée de l'automobile et de la mobilité, le projet Tevac ayant officiellement démarré en janvier 2017 et devant courir sur dix-huit mois.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page