Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Nissan a dévoilé la nouvelle Leaf

Nissan a dévoilé la nouvelle Leaf

Cette deuxième génération de la berline 100% électrique devra franchir un nouveau cap. Nissan compte doubler, voire tripler, les ventes.

 

C'est dans le centre d'exposition de la préfecture de Chiba, en banlieue de Tokyo, que Nissan a choisi de lever le voile sur sa nouvelle Leaf.  Stylistiquement, les changements sont déjà notables, mais il faudra attendre encore un peu pour prendre la mesure des changements techniques. Reposant sur la même plateforme que la première génération, cette Leaf ne semble pas bouleverser la donne pour l'heure. En effet, le constructeur a dévoilé la fiche technique avec une autonomie théorique voisine de 400km et un nouveau moteur de 110kW. La batterie demeure de 40kWh.

 

Certes, c'est mieux que la précédente (300km et 80kW), mais pas encore un saut générationnel. Cela étant, dès l'année 2018, Nissan promet une version plus musclée de sa Leaf avec une batterie de 60kWh qui autoriserait une autonomie proche de 550km. Elle gagnerait aussi un moteur de 160kW, selon notre confrère du Point.frqui a pu faire quelques tours de roues avec le modèle 40kWh. Il a aussi pu juger de l'équipement électronique ouvrant la voie à plus de conduite autonome.

 

Après une carrière commerciale plus qu'honorable avec plus de 280000 ventes à travers le monde, dont 48000 sur le dernier exercice, Nissan semble vouloir passer à la vitesse supérieure avec cette nouvelle Leaf. Objectif : "Au minimum doubler les ventes, voire les tripler", a assuré le P-dg du groupe, Hiroto Saikawa, qui a succédé en avril à Carlos Ghosn, père de la Leaf. "La première Leaf n'a pas eu le succès espéré, elle a joué un rôle de pionnier", bravant le scepticisme de l'industrie, a souligné le dirigeant. La seconde, qui sera lancée en octobre au Japon, avant les Etats-Unis, le Canada et l'Europe en janvier, "se positionne comme un produit central de notre gamme, ce n'est plus une niche."

 

"Avec sa première Leaf, Nissan avait sous-estimé l'anxiété des consommateurs vis-à-vis de l'autonomie", relève Christopher Richter, analyste du secteur au sein de la société de courtage CLSA. "Depuis, les batteries lithium-ion sont devenues bien meilleur marché, ce qui lui permet de quasiment doubler l'autonomie", et donc de viser un public plus large. Certes, "il doit composer avec l'arrivée de nombreux rivaux proposant des véhicules similaires", mais le marché reste embryonnaire et la marge de croissance énorme.

 

"Les jours sont comptés pour les automobiles à moteur traditionnel. Avec un prix des modèles électriques en baisse et des régulations plus strictes, le processus apparaît inéluctable", souligne l'expert. Pour le P-dg de Nissan, il s'agit d'une affaire de quelques années seulement : "Au-delà de 2025, la majorité des produits proposés par les constructeurs seront électrifiés", prédit-il, en tenant compte des modèles hybrides ou à pile à combustible.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Riester renforce sa plaque Hyundai

La semaine dernière, l'opérateur francilien a inauguré à Saint-Maximin (60) un nouveau site exclusif dans la marque coréenne, lequel s'ajoute aux deux concessions de Meaux et de Coulommiers. A terme,

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page