Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Coyote et Traqueur, c'est fait !

Coyote et Traqueur, c'est fait !

L'opération capitalistique qui vise à intégrer Traqueur au groupe Coyote a été finalisée. Le second acquiert 49% des parts de la société basée à Saint-Cloud.

 

Voilà un dossier de bouclé. Le groupe Coyote vient d'officialiser l'acquisition de 49% des parts du groupe Traqueur, dont il devient l'actionnaire principal, a-t-on appris par voie de communiqué. Une annonce qui vient entériner une opération entamée au printemps et dont on attendait l'issue depuis que l’Assemblée générale mixte des actionnaires de Traqueur, réunie le 15 juin dernier, avait approuvé la nomination de Fabien Pierlot, Patrick Nobleaux et Jean-Marc Van Laethem en qualité de nouveaux membres du Conseil de surveillance de Traqueur.

 

"Le rapprochement qui se dessine entre Coyote et Traqueur représente pour les deux sociétés de véritables opportunités de développement sur des marchés en constante évolution", a commenté Benoit Lambert, le président de Traqueur et directeur général de Coyote. Et le dirigeant de poursuivre : "Cet accord ne remet aucunement en cause les projets initiés par Traqueur qui poursuivent leurs développements avec les équipes opérationnelles en place."

 

Un Traqueur à l'arrêt en 2016

 

L'entrée de Coyote au capital doit apporter un nouveau souffle à Traqueur car la représentativité sur le marché du groupe basé à Saint-Cloud (92) ne lui assure pas pour autant une pérennité financière. Il a enregistré une perte nette de 1,504 million d'euros l'an passé et de 0,994 million d'euros en 2015. Considéré comme le leader sur le marché de l’après-vol, le fournisseur de service de géolocalisation de véhicules a accusé un recul de 0,6% de son chiffre d’affaires en 2016, à 16,43 millions d'euros.

 

En 2016, l'activité Sécurité a généré 14 millions d'euros de CA (+2,2% par rapport à 2015, qui avait connu une croissance exceptionnelle de 16%), dont 12,7 millions avec les solutions d'après-vol et sécurisation (+2,4%) et 1,3 million avec les produits connexes. La seconde activité, la géolocalisation, a quant à elle rapporté 2,4 millions d'euros perdu, en chute de 14,3%. Le groupe Traqueur a injecté 0,31 million d'euros l'an passé et a bénéficié d'un crédit d'impôt recherche de 0,24 million d'euros.

 

Coyote et Traqueur se connaissent de longue date. Les deux groupes avaient conclu un accord de distribution en juin 2008. Celui-ci prévoyait de mettre à contribution le réseau commercial de Traqueur pour favoriser la diffusion des boîtiers d'aide à la conduite de Coyote. Ce lien désormais capitalistique doit engager une nouvelle ère, celle de la synergie des produits, des services et des équipes. 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'heure de la pause estivale

Chers lecteurs, l'heure de la pause estivale a sonné. L'occasion de recharger les batteries après une année exigeante tant l'actualité a été riche.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page