Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mauvais 1er semestre pour les ventes à entreprises

Mauvais 1er semestre pour les ventes à entreprises

Sur les six premiers mois de l'année, les immatriculations de VP et de VUL à entreprises se sont contractées de 1,3%, révèle l'Observatoire du véhicule d'entreprise (OVE). Le marché des VUL s'est toutefois mieux comporté que celui des VP.

 

Les semestres se suivent et ne se ressemblent pas sur le marché des entreprises. En effet, alors que les immatriculations de VP et de VUL de moins de 3,5 tonnes des entreprises, administrations et autres loueurs longue durée avaient progressé de 13,3% au premier semestre 2016, elles se sont contractées de 1,3% entre début janvier et fin juin 2017, vient de faire savoir l'Observatoire du véhicule d'entreprise (OVE). Il y en a eu très précisément 402937... avec pour le moins des différences majeures entre le seul segment des VP et le seul segment des VUL. En effet, si les immatriculations de VP des entreprises ont baissé sur la période de 3,6% (232451 unités), celles de VUL ont revanche progressé de 2,5% (170486 unités).

 

L'évolution du côté du mix énergétique ? Ici, la part du Diesel dans les immatriculations VP+VUL des entreprises est passée de 85,94% à 85,1%. "Sur les six premiers mois de l'année, les immatriculations [de VP et de VUL Diesel] sont en repli de 2,2%, à 343059 unités", souligne l'OVE. A l'inverse, celles réalisées avec des blocs essence sont en hausse de 2%, à 45632 unités, soit une part de marché de 11,3%. "Cette énergie profite sans doute de l'entrée en vigueur de la déductibilité progressive de la TVA qui était réservée jusqu'alors au Diesel", explique l'OVE.

 

Pour ce qui est de l'électrique, entreprises, administrations et loueurs longue durée ont immatriculé 5243 véhicules – VP+VUL – sur les six premiers mois de l'année, soit une part de marché de 1,3%. "Par rapport à la même période de 2016, la progression des immatriculations est quatre fois moins rapide, ce qui tend prouver que l'usage de ces modèles demeure restreint en entreprise, note l'OVE. Sur le seul segment des VP, cette progression est deux fois plus lente que l'an passé, avec 3033 unités et une hausse de 29%."

 

Les VP et VUL hybrides rechargeables et hybrides non rechargeables ont quant à eux relevé la tête : leurs immatriculations en entreprise ont progressé de 11,7% au premier semestre, avec 8541 unités, après un repli de 8% sur la même période de 2016.

 

Immatriculations VP à entreprises au S1 2017 :

Immatriculations totales : 232 451 (- 3,8)

dont Diesel : 178 962

dont Essence : 42 107

dont Electrique :  3 033

dont Hybrides (rechargeables et non rechargeables) : 8 266

Parts de marché : Diesel (77%), Essence (18,1%), Electrique (1,3%), Hybrides (3,6%)

 

Immatriculations VUL à entreprises au S1 2017 :

Immatriculations totales : 170 486 (+ 2,5%)

dont Diesel : 164 097

dont Essence : 3 525

dont Electrique : 2 210

dont Hybrides  (rechargeables et non rechargeables) : 275

Parts de marché : Diesel (96,3%), Essence (2,1%), Electrique (1,3%), Hybrides (0,2%)

 

Source : OVE

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'heure de la pause estivale

Chers lecteurs, l'heure de la pause estivale a sonné. L'occasion de recharger les batteries après une année exigeante tant l'actualité a été riche.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page