Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Dongfeng reprend le large

Dongfeng reprend le large

Troisième de la dernière édition, le constructeur automobile chinois renouvelle son engagement sur la Volvo Ocean Race où il rêve, cette fois-ci, de triompher.

 

Les événements internationaux, de surcroît sportif, constituent toujours une formidable occasion pour une grande marque mondialisée, ou en passe de l'être, d'améliorer sa notoriété à l'échelle du globe. Si celle de Dongfeng dépasse aujourd'hui largement les frontières de l'empire du Milieu, l'engagement renforcé du constructeur chinois en faveur de la Volvo Ocean Race démontre, outre une certaine sensibilité à la course au large, sa volonté d'être reconnu tel un acteur de premier plan mondial.

 

Un partenariat renforcé

 

Troisième en 2014/2015, celui-ci a fait le choix de s'engager une seconde fois dans l'une des plus folles courses au large, celle-ci s'étendant sur neuf mois d'épreuve et onze étapes menant les différents équipages à Melbourne, Hong Kong, Auckland, Itajaï, Cardiff ou Göteborg. Une épopée au retentissement grandissant qui a donc poussé la société chinoise à s'y investir non plus via son entité PL, Dongfeng Trucks, comme c'était le cas il y a trois ans, mais bien directement via l'ensemble du groupe Dongfeng Motor Corporation.

 

S'il a très habilement rappelé que le nom de celui-ci signifiait en mandarin "vent venu de l'Est apportant fraîcheur et énergie", le directeur de la communication du constructeur automobile, Chen Yun, a développé les raisons de cet engagement : "La Volvo Ocean Race est un événement particulier et unique pour nous. D'étape en étape, les concurrents sont amenés à découvrir des villes, des pays et des cultures différentes tout en faisant face, sur leur bateau, à la rudesse des océans les obligeant ainsi à faire preuve de courage, d'entraide et d'abnégation."

 

Un équipage de renom

 

Si ce dernier n'a avancé aucun chiffre quant à l'investissement financier nécessaire pour mener à bien ce genre de projets (on parle ici de somme variant de dix à quinze millions d'euros), nul doute que celui-ci est à la hauteur des ambitions affichées et des moyens humains présentés. Avec à sa tête le Français Charles Caudrelier (skipper) et le Belge Bruno Dubois (directeur), c'est donc une équipe à la fois multiculturelle (quatre nationalités) et mixte (deux femmes en font partie) aux profils multiples qui s'affairera sur le bateau rouge et blanc.

 

Pour le mener le plus rapidement possible de port en port, Charles Caudrelier a fait appel cette fois-ci à d'éminents spécialistes tels que les Néo-Zélandais Stuart Bannatyne et Daryl Wislang, triple vainqueur de l'épreuve, la tricolore Marie Riou, quadruple championne du monde de Nacra, 17 et 6e des derniers Jeux olympiques de Rio, ou encore son compatriote Jérémie Beyou, brillant troisième de la dernière édition du Vendée Globe. Une composition de choc censée permettre au Dongfeng Race Team de se présenter, en juin 2018, à La Haye, en vainqueur.

Copyright photo : B. Stichelbaut / Dongfeng Race Team

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Nicolas Wertans quitte Ford France

Arrivé en novembre 2016, Nicolas Wertans quitte déjà Ford France. Patrick Bégaud, actuel directeur marketing, assurera l'intérim jusqu'à l'arrivée d'un nouveau président le 1er septembre prochain.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page