Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les VP progressent de 8,4% au 1er trimestre en Europe

Les VP progressent de 8,4% au 1er trimestre en Europe

A la faveur d'un mois de mars marqué par une croissance de 11,2% des volumes, le marché européen des voitures particulières a soldé un trimestre en progression de 8,4%, à 4,14 millions d'unités, d'après l'Acea.

 

Sourires de mise sur les visages des constructeurs. Ce 19 avril, l'Acea a dévoilé les chiffres de vente VP européens et ceux-ci font état d'une hausse de 8,4% des volumes, à 4141269 unités. Cela résulte de trois premiers mois 2017 individuellement dynamiques, qui ont profité d'effets de calendrier favorables, entre un nombre de jours ouvrés supérieurs en janvier et une période pascale placée en avril.

 

A ce titre, l'Acea rapporte que 1891583 véhicules ont été immatriculés en mars, soit 11,2% de plus qu'en mars 2016. Avec 7% de hausse, la France affiche la plus faible progression du "Big 5". L'Italie a vu ses volumes croître de 18,2%, à 226163 unités, l'Espagne de 12,6%, à 125600 unités, l'Allemagne de 11,4%, à 359683 unités, le Royaume-Uni de 8,4%, à 562337 unités.

 

Volkswagen et PSA perdent du terrain

 

Revenons aux résultats trimestriels. Sur la base du rapport de l'Acea, les cinq pays européens majeurs ont immatriculé 3096130 véhicules sur la période, soit 7,3% de plus que l'an passé. La palme de la meilleure performance revient à l'Italie qui améliore son score de 11,9%, à 582 000 unités. Les moteurs que sont l'Allemagne (844684 VN) et le Royaume-Uni (820016 VN) affichent une courbe identique, en gain de 6,7% pour le premier et de 6,2% pour le second. La France se fait plus timide en prenant 4,8%, à 541054 unités. L'Espagne achève le trimestre en hausse de 7,9%, à 307911 unités.

 

Volkswagen a tiré parti de la situation. Le groupe allemand a totalisé 935054 mises à la route durant le trimestre, soit 5,7% de plus que l'an passé. Un succès à mettre au crédit de Seat et Skoda, dont les croissances respectives de 18,4% (99840 unités) et 7,6% (169415 unités) ont contribué à soutenir la marche en avant de Volkswagen (+3,3%, à 432771 unités) et Audi (+3,1%, à 213863 unités). Ce qui n'évite cependant pas l'érosion de la part de marché du groupe, à 22,6% contre 23,2% un an auparavant.

 

Un recul territorial, c'est aussi ce qui caractérise le bilan pourtant favorable du groupe PSA. Sa pénétration s'effrite de 0,4 point, à 10%, alors que le deuxième constructeur en Europe voit ses volumes atteindre 414316 unités, soit 3,8% de plus qu'au premier trimestre 2016. Et la nouvelle acquisition, Opel/Vauxhall, en gain de 2,3%, à 271798 unités, ne figure pas non plus parmi les entités en conquêtes (-0,4pt, à 6,6% de PDM).

 

Le groupe Renault fait meilleure mine. Avec 399275 livraisons, il revendique une amélioration de 11,1% de ses volumes trimestriels. La marque au losange cumule 289075 unités, soit 11,5% de plus qu'en 2016, tandis que Dacia, dans le sillage, rend une copie flatteuse avec 109060 exemplaires, soit 9,4% de mieux que l'an passé. De fait, le groupe, qui comprend également Lada, grapille 0,2pt, à 9,6%.

 

Des Asiatiques à l'assaut

 

Derrière, Ford et Fiat Chrysler tiennent la dragée haute. La marque à l'ovale bleu gagne 10,1% et 0,1% de part de marché, sur le trimestre, à 308452 livraisons. Quant à l'Italo-américain, il profite d'une marque Fiat en grande forme (+14,3%, à 227132 unités) et d'Alfa Romeo en reconquête (+31,8%, à 20770 unités) pour totaliser 298605 VP, soit 14,2% de plus qu'en 2016. Le plan de Sergio Marchionne, le président, semble porter ses fruits puisque le groupe s'arroge 7,2% de pénétration (+0,4pt).

 

Dans les rangs asiatiques, tous les indicateurs sont au vert. Les volumes progressent, tout comme les parts de marché. En chef de file, Toyota donne l'exemple avec une progression de 20%, selon l'Acea, à 197250 unités (+0,5pt). Nissan, en gain de 11%, à 173377 exemplaires, Huyndai en hausse de 6,9%, à 131796 exemplaires, et Kia en croissance de 13,3%, à 122891 exemplaires, suivent la cadence, un ton en dessous.

 

Toujours en termes de pénétration, on notera qu'Audi et BMW accusent la montée en pression des concurrents. Le Bavarois grimpe de 6,5%, à 260539 unités, mais perd 0,1pt, à 6,3%, quand Audi glisse de 0,2pt, à 5,2%. En face, Daimler se renforce. Les 242370 livraisons correspondent à une hausse de 9,7% et à une pénétration de 5,9% (+0,1pt). Volvo et Jaguar Land Rover passent tous deux de 1,7 à 1,8% de pénétration. Le Suédois a livré 75164 unités (+13,2%) et l'Anglais 73446 unités (+14,7%). Encourageant pour ces challengers. 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA lance le concentré de concession

PSA Retail inaugure aujourd'hui à Paris son premier Experience Store, qui s'approprie les codes déjà éprouvés du phygital et le concept en vogue de frugalité. Visite d'une concession post-moderne

Gruau dévoile ses nouveaux projets

Dans les deux prochaines années, le constructeur-carrossier va investir plusieurs dizaines de millions d'euros en nouveaux produits, en nouveaux équipements, en nouveaux bâtiments... et en nouvelles

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page