Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Voitures autonomes : vers un statut de

Mary Delvaux, députée européenne.

Voitures autonomes : vers un statut de "personnalité électronique" ?

Dans une résolution adoptée il y a quelques heures, les députés européens demandent à la Commission européenne d'instituer des règles communes en matière de sécurité et de responsabilité au niveau de la robotique, et donc des voitures sans conducteur. Un statut de "personnalité électronique" est envisagé...

 

Le développement des véhicules sans conducteur ne doit pas donner lieu à l'instauration de règles et de principes différents entre pays européens en matière de responsabilité et d'indemnisation. C'est à peu de choses près le message que viennent de transmettre les députés européens à la Commission européenne en adoptant une résolution portant sur ce sujet et reposant sur un rapport sur la robotique chapeauté par la députée socialiste luxembourgeoise Mady Delvaux*.

 

Les députés appellent à un système d’assurance obligatoire et à un fonds supplémentaire pour garantir le dédommagement total des victimes en cas d’accidents causés par ce type de voitures. "Les clients doivent être certains de disposer d’une forme d’assurance en cas de dommage", rappelle Mady Delvaux. Et, à ce jour, il y a deux grandes possibilités : la responsabilité stricte du fabricant – qui peut toujours se retourner vers ses fournisseurs – et la mise en place d'une évaluation des risques avec des tests au préalable et une forme de compensation à laquelle toutes les parties prenantes pourraient contribuer. "Nous proposons [en plus] la création d'un régime d'assurance obligatoire, au moins pour les 'gros' robots", poursuit Mady Delvaux.

 

Les parlementaires demandent par ailleurs à la Commission d’envisager, à long terme, la possibilité de créer un statut juridique spécial pour les robots, afin de clarifier la responsabilité en cas de dommages. Ils pourraient ainsi se voir conférer une "personnalité électronique" limitée. "Il s’agirait du même principe que celui dont nous disposons actuellement pour les entreprises, note la députée. Cette solution mettrait néanmoins du temps à voir le jour."

 

*La résolution a été adoptée par 396 voix pour, 123 voix contre et 85 abstentions. La Commission n’est pas contrainte de suivre les recommandations du Parlement, mais elle doit exposer ses raisons en cas de refus.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'Amérique du Nord exclusivement en Smart ED

A partir de cet été, Smart ne vendra plus que des versions électriques ED aux Etats-Unis et au Canada. Explications.

Les constructeurs mis à l'index

Les écarts de consommation des véhicules entre les données officielles et la réalité ne cessent de s'accroître, accuse l'association Transport & Environment.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page