Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Valeo dépasse les attentes

Valeo dépasse les attentes

L'équipementier tricolore a vu son chiffre d'affaires progresser de 14% l'an passé alors que ses prises de commandes ont atteint un niveau record de 23,6 milliards d'euros.

 

A l'heure où chaque équipementier présente ses résultats annuels, ceux de Valeo permettent de placer le groupe tricolore parmi les plus dynamiques de son secteur. En 2016, celui-ci a ainsi généré un chiffre d'affaires global de 16,5 milliards d'euros, soit une hausse de 14% sur un an en valeur absolue et de 11% à périmètre et taux de change constants. La marge opérationnelle a, quant à elle, augmenté de 20%, à hauteur de 1,3 milliard d'euros (8,1% du CA), alors que le résultat net réalise un bond de 27% pour s'établir à 925 millions d'euros (5,6% du CA).

 

La réussite du "nouveau Valeo"

 

"Nous sommes en avance sur le plan de marche que nous nous étions fixé en 2015, s'est ainsi félicité Jacques Aschenbroich, P-dg de l'équipementier. Il y a quelques années, certains investisseurs se demandaient si nous ne dépensions pas trop d'argent en innovation au détriment de l'activité globale de notre société. Or, aujourd'hui, je crois que c'est le cœur du réacteur et c'est précisément ce qui fait notre force. Les résultats 2016 illustrent le travail accompli par nos équipes pour créer un nouveau Valeo, plus technologique, plus innovant, plus dynamique et plus rentable."

 

Désormais davantage tourné vers les technologies liées à la réduction des émissions de CO2 (électrification) et l'aide à la conduite (ADAS), ce "nouveau Valeo" a, en outre, enregistré un nouveau record de prises de commandes. L'an passé, celles-ci ont progressé de 17% pour une somme globale de 23,6 milliards d'euros dont la moitié est à mettre au crédit à l'innovation. Sur le plan régional, les prises de commandes restent très équilibrées entre les différentes régions, l'Asie s'octroyant 39% de celles-ci, l'Europe (plus l'Afrique) 35% et l'Amérique du Nord 24%.

 

La Chine pèse toujours plus

 

"Compte tenu de son importance au niveau mondial, la Chine demeure aujourd'hui notre principal marché et, contrairement à certaines analyses, je pense que celui-ci va continuer de croitre", a ajouté Jacques Aschenbroich. Le dirigeant table ainsi sur une progression de 5% du marché chinois cette année alors que son groupe continue d'intensifier ses affaires avec les constructeurs locaux, qui pèsent désormais 40% de son activité, ce qui lui permet de présenter un chiffre d'affaires en croissance de 22% sur le dernier exercice.

 

Autre satisfaction pour l'équipementier, l'Inde, où Valeo progresse de 12% et que Jacques Aschenbroich compare, en termes de dynamisme économique, à "la Chine d'il y a une dizaine d'année". Quant aux deux autres principaux marchés du groupe que sont l'Europe et l'Amérique du Nord, où celui-ci progresse de respectivement 11% et 8%, le dirigeant se déclare "pas inquiet par leur dynamisme, y compris pour l'Amérique, en dépit des mesures que pourrait prendre l'administration américaine". A noter, enfin, que l'activité rechange de Valeo atteint désormais 1,7 milliard d'euros et progresse de 5% en un an.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'Amérique du Nord exclusivement en Smart ED

A partir de cet été, Smart ne vendra plus que des versions électriques ED aux Etats-Unis et au Canada. Explications.

Les constructeurs mis à l'index

Les écarts de consommation des véhicules entre les données officielles et la réalité ne cessent de s'accroître, accuse l'association Transport & Environment.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page