Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Vers une baisse du marché VI en 2017

Vers une baisse du marché VI en 2017

L'Observatoire du véhicule industriel s'attend à une baisse des immatriculations de VI de plus de 5 tonnes cette année en France. L'exercice écoulé a été plus que satisfaisant…

 

Cette année, le marché français des véhicules industriels de plus de 5 tonnes devrait enregistrer un léger repli. En effet, l'Observatoire du véhicule industriel de BNP Paribas Rental Solutions estime qu'il sera procédé sur l'exercice à 46000 immatriculations de VI, soit 3% de moins que la volumétrie estimée pour l'ensemble de l'année 2016 (47400). La volumétrie 2017 devrait impliquer 25000 tracteurs et 21000 porteurs, matériels roulants qui enregistreront alors respectivement un repli de 8% et une hausse de 4% par rapport à 2016.

 

"Le marché des tracteurs porte actuellement le marché, souligne Jean-Michel Mercier, le directeur de l'OVI. Pour preuve, il a retrouvé son niveau d'avant-crise à 99%." Celui des porteurs ? Il n'en est encore qu'à 78%. "Son potentiel de développement reste donc important, surtout qu'un tiers du parc français des porteurs a aujourd'hui plus de dix ans", relève Jean-Michel Mercier. Le secteur dans son ensemble n'en a pas moins retrouvé des couleurs en 2016.

 

L'an dernier, les immatriculations de VI ont progressé de plus de 13% (+13,9% sur douze mois à la fin novembre 2016 et +13,6% sur l'ensemble de l'année calendaire avec une estimation annuelle de quelque 47400 immatriculations). Le marché s'est ainsi rapproché de ses performances 2011, la meilleure année post-crise 2009 avec 47363 immatriculations de VI. "L'évolution a été identique ailleurs en Europe", souligne le directeur de l'OVI. Et il devrait en être de même avec l'adoption des nouvelles technologies.

 

Une étude de la société MiX Telematics a révélé que quasiment toutes les entreprises françaises considéraient déjà les solutions de télématique embarquée comme des solutions susceptibles de générer une meilleure efficacité et une plus grande productivité. Les seules entreprises de transport comptant de 1 à 50 VI dans leur parc ont indiqué être déjà équipées en solutions de géolocalisation à hauteur de 65% (52% d'outils permettant de suivre sa consommation et 44% de solutions d'optimisation de trajets ainsi que de gestion des tournées).

 

9,2%

 

Hausse des ventes de VI neufs en concessions sur 2016. Elle a été de 8,7% du côté des seuls porteurs et de 9,5% du côté des seuls tracteurs. En ce qui concerne les ventes de VI d'occasion, il y a eu un recul de 7,9% pour les seuls tracteurs et une baisse de 3,1% pour les seuls porteurs.

 

32,8%

 

Part des VI vendus avec au moins un contrat d'entretien sur 2016 (26% en 2015).

 

70 jours

Délai moyen de livraison des constructeurs VI en 2016 (idem en 2015).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
BMW dans le colimaTrump !

Après Ford, GM et Toyota, c'est au tour de BMW d'être pris pour cible par le futur président des Etats-Unis. Mais le ministère allemand de l'Economie monte au créneau.

Preview des highlights du CES 2017

En passe de devenir aussi une grand-messe de l'automobile, le CES nous réserve un feu d'artifice d'innovations. Spicilège.

Les constructeurs mis à l'index

Les écarts de consommation des véhicules entre les données officielles et la réalité ne cessent de s'accroître, accuse l'association Transport & Environment.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page