Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ford : Fiesta s’offre un lifting

Ford : Fiesta s’offre un lifting

Décembre 1975 : la famille Ford est heureuse de vous annoncer la naissance de la petite Fiesta. 30 ans et 11 millions d'exemplaires plus tard, la marque lui offre un léger lifting. Selon les propres dires de la marque, la cinquième génération de Fiesta, sortie en 2002, souffrait...

...d'un manque de caractère, avec sa face avant un peu triste. En outre, sur le segment particulièrement concurrentiel des citadines, les nouveautés seront nombreuses en 2006, à l'image de Clio, Punto ou 207. Il était donc nécessaire de lui redonner un coup de jeune que ce soit en termes de look ou d'équipements pour lui permettre de conserver sa place de première importée, place acquise en 2005, suite au recul de la Polo, leader en 2003 et 2004.
La Fiesta 2006 se pare donc d'une calandre légèrement plus large, "plus souriante", soulignée par des optiques modernes, logées derrière une glace transparente bombée. Les nouvelles couleurs proposées au catalogue sont également plus vives et plus gaies. A l'intérieur, la qualité perçue a été nettement améliorée : la planche de bord, grainée et colorée, semble faite dans une matière mi-plastique, mi-mousse du plus bel effet, digne d'un segment supérieur. Pour se faire, Ford a utilisé un procédé de "moulage par embouage", qui consiste à appliquer un revêtement de surface fin sur la structure de la planche de bord. Elle est associée à une console centrale noire, équipée d'un nouveau système audio et de climatisation, et une instrumentation plus lisible avec des cadrans cerclés de blanc et des inscriptions blanches sur fond noir.
Malgré ses améliorations de bon aloi (et quelques autres que nous ne détaillerons pas ici), les tarifs de la Fiesta sont quasiment inchangés. L'entrée de gamme "Fun", avec sa motorisation 1,3 essence, est toujours proposée à 10 550 euros. Elle dispose du même équipement de série (ABS, 2 airbags, compte tours, verrouillage centralisé et vitres avant électriques) auquel s'ajoute l'extinction différée des feux. En revanche, les pare-chocs couleur carrosserie sont remplacés par des pare-chocs mi-peints. A noter que l'ancienne Ford Fiesta Fun bénéficie jusqu'au 15 décembre d'une remise exceptionnelle de 1 560 euros qui la positionne à 8 990 euros. La véritable évolution tarifaire apparaît sur le haut de gamme "Ghia" qui, pour 400 euros de plus que l'ancienne version, bénéficie, en sus de l'équipement habituel, de l'air conditionné automatique, l'ordinateur de bord, les vitres avant à impulsion, les essuie-glaces et phares automatiques et les rétroviseurs couleur carrosserie dégivrants et rabattables électriquement.

Xavier Champagne

FOCUS

Fusion aussi…

La Fusion, version monospace de la Fiesta, bénéficie également d'un lifting extérieur et intérieur. A noter, comme signe distinctif, les nouveaux projecteurs carrés équipés de clignotants orange proéminents dans leur partie supérieure. L'intérieur bénéficie du même traitement de qualité que Fiesta avec la planche de bord moussée. Ses tarifs sont inchangés, à l'exception de la version haut de gamme, nettement mieux équipée que l'ancienne version. Cette dernière bénéficie d'une remise exceptionnelle de 1 910 euros en version Trend, à 10 990 euros jusqu'au 15 décembre. Ford prévoit de vendre 10 000 Fusion en 2006, à 65 % en version Diesel.

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année

Jean-Philippe Imparato :

Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page